COVID-19 : tout ce qu'il faut savoir ce vendredi 8 octobre

COVID

CE RÉSUMÉ EST MIS À JOUR PLUSIEURS FOIS PAR JOUR - MERCI DE NOUS SUIVRE - PARTAGE LES INFOS, PAS LE VIRUS!

Selon le dernier bilan publié le vendredi 8 octobre :

Le Québec a enregistré 643 nouvelles infections au cours des 24 dernières heures, pour un total de 414 573 personnes infectées.

On déplore 5 nouveaux décès. Au total, 11 410 Québécois ont succombé au virus depuis le début de la pandémie.

On rapporte 302​​ hospitalisations (+5) (32 nouvelles entrées, 27 nouvelles sorties) dont 86 personnes aux soins intensifs (-2) (7 nouvelles entrées, 9 nouvelles sorties)

398 033 personnes sont rétablies.  

Un total de 32 393 prélèvements ont été réalisés le 6 octobre.

16 745 doses administrées s'ajoutent, soit 16 094​ dans les dernières 24 heures et 651 avant le 6 octobre, pour un total de 12 993 810​ doses administrées au Québec.

Hors Québec, ce sont 196 767 doses au total qui ont été administrées, pour un total cumulé de 13 190 577 doses reçues par les Québécois.

Selon l'INSPQ, en date du 5 octobre, 89,8 % de la population âgée de 12 ans et plus a reçu une première dose et 86,3 % est adéquatement vaccinée (deux doses).

SANTÉ

- La 4e vague de la pandémie s'essouffle, si bien qu'elle sera bientôt derrière nous! C'est l'avis la santé publique du Canada qui a dévoilé ses plus récentes projections, aujourd'hui. Les niveaux actuels de transmission sont stables et le nombre de cas de COVID-19 va diminuer en octobre et en novembre. Malgré tout, l'agence fédérale recommande toujours la vigilance alors que les gens seront à l'intérieur de plus en plus avec l'arrivée de l'automne.

- Le nombre d’hospitalisations ne devrait pas diminuer significativement dans les prochaines semaines au Québec, malgré une baisse du nombre de cas de COVID-19. C’est que les 70 ans et plus, qui sont plus vulnérables, continuent d’être infectés. Selon les projections de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux, les hôpitaux restent donc sous pression.

- Les autorités sanitaires vous demandent de ne pas baisser la garde au niveau de l'application des mesures sanitaires durant la longue fin de semaine de l'Action de grâce.

VACCIN

- Le ministre de la Santé demande aux ordres professionnels des travailleurs de la santé non-vaccinés de mettre de la pression. En plus d'être suspendus, Christian Dubé veut que leur permis de travail soit retiré, à compter de vendredi prochain.

- La vaccination sera obligatoire pour tout le personnel de la santé québécois vendredi prochain. Le gouvernement Legault présentera son plan de contingence pour prévenir les ruptures de services la semaine prochaine. 25 000 travailleurs du réseau public n’ont toujours pas reçu leurs deux doses. Le ministre de la Santé Christian Dubé a annoncé l’arrivée des renforts, hier, avec l’ajout de 1 000 infirmières à temps plein, dont 720 qui travaillaient déjà à temps partiel. 

« Chaque fois qu’une personne qui faisait 2 jours passe à 4 ou 5 jours, qui est l’équivalent d’un temps complet, c’est une personne de plus. Alors j’ai 700 personnes de plus qui, grâce au rehaussement, vont venir enlever la pression sur le temps supplémentaire obligatoire. »
- Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

- Le portail permettant aux fonctionnaires fédéraux d’enregistrer leur statut vaccinal a connu des ratées. Peu de temps après sa mise en ligne, la plateforme a été momentanément inaccessible, selon Radio-Canada. Des problèmes techniques ont compliqué l’accès au site jusqu’en soirée. Plus de 15 000 employés ont quand même réussi à confirmer leur statut vaccinal dans les 24 premières heures. Rappelons que plus de 265 000 fonctionnaires fédéraux doivent présenter leur preuve d’ici le 29 octobre. Ils risquent sinon d’être suspendus sans solde dès le 15 novembre.

POUR CONSULTER LE RÉSUMÉ DU JEUDI 7 OCTOBRE SUIVEZ CE LIEN 

VOYAGE

- Les voyageurs étrangers qui souhaitent quitter le Canada devront être adéquatement vaccinés pour le faire, dès le 30 novembre. Les exigences liées à la vaccination concernent toutes les personnes de 12 ans et plus quittant le pays par un aéroport canadien. La mesure touche les vols intérieurs, transfrontaliers et internationaux. Pour l’instant, les étudiants étrangers et les travailleurs temporaires ne doivent pas présenter de preuve vaccinale en entrant. Ils pourraient donc ne plus pouvoir quitter à compter de la fin novembre.

INTERNATIONAL 

- 236.6 millions de personnes ont contracté la COVID-19 depuis le début de la pandémie, selon les plus récentes données de l'Université Johns Hopkins.