DavidsTea se place à l'abri de ses créanciers

davids tea

Les Thés DavidsTea se place à l'abri de ses créanciers. La compagnie montréalaise fermera plusieurs de ses boutiques pour assurer sa relance.

Dans un communiqué publié mercredi matin, le détaillant explique se tourner vers la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC) pour accélérer son virage vers le commerce en ligne, la vente en gros et les accessoires. Une requête semblable sera aussi déposée aux États-Unis.

La compagnie pourrait « ultimement mettre fin à un nombre important » de ses 222 baux en Amérique du Nord.

Elle connaissait déjà des difficultés financières avant que ne frappe la crise du coronavirus qui a forcé la fermeture de tous les magasins depuis le 17 mars.

« (...)  une restructuration formelle conduisant à une réduction significative de la présence de nos magasins est la meilleure voie à suivre pour assurer le succès et la pérennité à long terme de DavidsTea et de notre marque bien-aimée. » -  Herschel Segal, fondateur de DavidsTea

Pendant le processus de restructuration, les clients pourront continuer à acheter les produits de l'entreprise sur le site internet. Les thés continueront également d'être distribués dans les supermarchés et pharmacies à travers le Canada.

DavidsTea s'ajoute à la liste des entreprises qui ont opté pour la protection de leurs créanciers depuis le début de la pandémie. Reitmans, Aldo, Sail et Frank and Oak ont tous annoncé des décisions semblables récemment.