Des annonces imminentes pour les campings et les restos?

déconfinement, coronavirus, legault, restaurants, camping

Après la réouverture des centres commerciaux annoncée pour 1er juin (à l'exception de la Communauté métropolitaine de Montréal), les campings, les piscines et les sports d'équipe extérieurs pourraient être les prochains secteurs sur la liste du déconfinement au Québec.

Le gouvernement Legault a dévoilé aujourd'hui les différentes phases de son plan de déconfinement. Tout porte à croire qu'une annonce est imminente en ce qui concerne la reprise des activités touristiques, incluant les campings, au Québec. Ces secteurs font partie de la phase 5.

On retrouve aussi dans cette catégorie les soins de santé professionnels et thérapeutiques ainsi que les soins personnels et esthétiques qui reprendront au début du mois de juin et un peu plus tard à une date indéterminée dans la région métropolitaine.

L'hébergement, le camping et les activités touristiques ciblées sont d'ailleurs les seuls éléments de la phase 5 qui n'ont pas encore reçu l'autorisation de redémarrer.

Selon la planification du déconfinement, la prochaine phase mettra l'accent sur la réouverture des restaurants ainsi que la relance des sports d'équipe extérieurs comme le baseball, le soccer, le dek hockey et l'accès aux piscines municipales extérieures.

François Legault assure que les décisions seront prises selon les recommandations de la santé publique pour ne pas « prendre le risque d'engorger nos hôpitaux » ce qui explique pourquoi chaque annonce est « étirée sur le temps ».

«Je reçois beaucoup de messages de gens qui demandent quand ce sera leur tour? On ne vous a pas oubliés. On discute régulièrement avec la santé publique à savoir quand on peut y aller graduellement. Il ne faut pas prendre le risque d'engorger nos hôpitaux, donc il faut étirer ça sur le temps.»

- François Legault, premier ministre du Québec

Les camps de jour se retrouvent au sommet de la phase 6. On sait déjà que les municipalités ont reçu le feu vert de la santé publique pour accueillir les enfants le 22 juin en échange de plusieurs conditions. Les ratios seront diminués et les mesures de distanciation devront être appliquées.

Les autorisations se font aussi attendre en ce qui concerne les gyms, les bars, les grands rassemblements et les lieux de culte.

 

(Avec la collaboration de Marie-Pier Boucher, journaliste Bell Média Montréal)