Des données personnelles dérobées chez Olymel

Une panne informatique majeure affecte l'ensemble des installations d'Olymel au Québec et au Canada.

La panne informatique majeure chez Olymel, en octobre dernier, aurait finalement résulté en un vol de données personnelles. Plusieurs travailleurs actuels et d'ex-employés seraient touchés.

Le 6 octobre dernier, Bell média apprenait que le réseau informatique de l'entreprise était paralysé à travers le Canada.

Le géant de la transformation alimentaire a envoyé une note de service à son personnel cette semaine. On y précisait que les pirates informatiques auraient mis la main sur des adresses, dates de naissances et numéros d'assurance sociale. Des renseignements contenus dans les passeports de travailleurs étrangers ont aussi pu être dérobés.

Olymel affirme que rien n'indique que ces données personnelles ont été revendues par les malfaiteurs. Au contraire, elle explique avoir versé une somme aux pirates informatique et obtenu la preuve qu'ils avaient détruits les renseignements. Le montant de la rançon n'a pas été précisée.

''On a eu, en payant une somme d'argent aux auteurs de la cyberattaque, une preuve en retour que ces données avaient été détruites. Nous avons des experts qui font la surveillance des sites et des réseaux alors pour l'instant, il nous apparait pas, si c'était le cas un employé va nous le dire. Par mesure de précaution nos experts nous recommandent d'être prudents et d'offrir une protection à tous nos employés qui souhaitent y souscrire. C'est pas dans notre intérêt de dévoiler les montants qui ont été payés.''                                      

 

Richard Vigneault, porte-parole, Olymel                   

 

L'entreprise offrira un service de surveillance du crédit durant deux ans à tous ses employés, actuels et passés. Olymel emploie 15 000 personnes à travers le pays.

Les systèmes informatiques seront également renforcés. L'enquête policière sur le piratage est toujours en cours.