DESJARDINS: La protection est étendue à tous les membres

Desjardins logo

Desjardins offrira une protection numérique permanente à tous ses membres dans la foulée de la fuite de données personnelles de près de 3 millions de Québécois. Le président du Mouvement Guy Cormier en a fait l'annonce ce matin. 

Ce seront donc 4,3 millions de particuliers et 300 000 entreprises qui profiteront de cette « Protection membres ». Cette mesure assurera un remboursement intégral à toute personne visée par une transaction financière non autorisée. L'inscription se fera automatiquement et durera tant et aussi longtemps que les personnes feront affaire avec la coopérative financière.

Desjardins a annoncé du même souffle une aide financière jusqu'à 50 000$ pour les clients qui auraient à faire des démarches en cas de vol d'identité. Un accompagnement personnalisé sur le plan juridique et psychologique sera aussi offert. 

360 000 (13%) des 2,7 millions de clients visés par le vol de données se sont inscrits au service de surveillance Equifax. Plusieurs clients n'ont toujours pas reçu la lettre leur permettant de s'inscrire au service. Desjardins recommande aux gens visés par la fuite de contacter Equifax malgré les nouvelles mesures mises en place, notamment pour recevoir une alerte en cas de transaction douteuse.

Guy Cormier assure que la coopérative n'a pas constaté de hausse du nombre de fraudes, ni de départs massifs de membres.

Réunion d'urgence à Ottawa

Le Comité permanent de la sécurité publique à Ottawa a tenu une réunion d'urgence, lundi, pour faire le point dans le dossier.

Les dirigeants de Desjardins ainsi que des représentants de la GRC, du Centre canadien pour la cybersécurité et du gouvernement fédéral ont été entendus.

Durant son témoignage, le président de Desjardins a défendu la gestion de crise par son organisation. Guy Cormier a rappelé qu'une enquête interne a rapidement été mise en place pour suspendre, puis congédier l'employé à l'origine de la fuite massive d'informations.

Estimant cette réunion «prématurée», M. Cormier a tout de même profité de la tribune pour proposer la mise sur pied d'un comité de travail qui conseillerait le gouvernement sur la protection des données personnelles des Canadiens.

Avec la collaboration d'Andrée-Anne Barbeau, journaliste Bell Média