ÉCONOMIE : Encore des compressions chez Bombardier

bombardier

Bombardier supprimera 1 600 postes additionnels, dont 700 au Québec, dans le cadre de nouvelles compressions.

Il restera 13 000 travailleurs à l'emploi de l'avionneur qui est durement affecté par la pandémie. 

« Réduire les effectifs est toujours très difficile, et nous regrettons voir des employés dévoués et talentueux quitter l’entreprise quelle qu’en soit la raison. Ces réductions nous sont néanmoins absolument nécessaires pour rebâtir notre entreprise alors que nous continuons à traverser la pandémie. » - Éric Martel, président et chef de la direction de Bombardier 

Bombardier mettra également fin à la production des avions Learjet plus tard cette année pour se concentrer sur ses appareils Challenger et Global qui sont plus rentables. 

Les revenus de Bombardier ont chuté de 3% au dernier trimestre. L'avionneur affiche une perte net de 337 M$, comparativement à un déficit de 1.7G$ l'année précédente. 

IL EST TEMPS D'AGIR 

Le syndicat Unifor qui représente 2500 travailleurs du Centre de finition de Bombardier à Montréal, presse le gouvernement fédéral d'agir pour mettre en place une stratégie pour contrer les effets de la pandémie.

Depuis le début de l'année, il mène une intense campagne de lobby auprès des élus fédéraux. Unifor propose un plan en 12 points pour protéger la sécurité d'emplois de ses membres et la viabilité du secteur. 

« Le Canada continue d'ignorer ce secteur d'activité industriel pourtant vital pour notre économie. Le temps presse » - Renaud Gagné, directeur québécois d'Unifor

RÉACTIONS À QUÉBEC 

Appelé à commenter ces autres mises à pied chez Bombardier, le premier ministre François Legault promet de tout faire pour sauver les emplois, sans toutefois investir de nouveaux fonds publics sans obtenir de garanties au préalable. M. Legault est reconnaît que la situation actuelle est difficile dans l'industrie de l'aviation. 

« On ne peut pas maintenir des emplois alors qu'ils s'achètent moins d'avions actuellement» - François Legault