Élections: immigration et laïcité au coeur des demandes du Québec

François Legault a présenté sa courte liste de priorités à l'intention des chefs fédéraux présentement en campagne. Le premier ministre met de l'avant quatre dossiers dans lesquels il répète que le Québec doit pouvoir faire ses propres choix, dont l'immigration et la laïcité.

François Legault a présenté sa courte liste de priorités à l'intention des chefs fédéraux présentement en campagne. Le premier ministre met de l'avant quatre dossiers dans lesquels il répète que le Québec doit pouvoir faire ses propres choix.

L'immigration arrive en tête de liste. Le chef de la CAQ veut que le gouvernement québécois décide lui-même du nombre d'immigrants qu'il souhaite accueillir. Il réclame aussi le droit de fixer ses propres conditions avant d'accorder une résidence permanente, comme un test de français et de valeurs, ainsi que la gestion complète du programme de travailleurs temporaires.

Le projet de loi 21 sur la laïcité de l'État demeure un des chevaux de bataille de François Legault. Le premier ministre demande, une fois de plus, aux chefs des principaux partis fédéraux de s'engager à ne participer à aucune contestation judiciaire de cette pièce législative.

M. Legault souhaite aussi que les entreprises à charte fédérale soient assujetties à la loi 101 et qu'un rapport d'impôt unique soit mis en place et géré par le Québec. Cette dernière demande permettrait, selon lui, de faire économiser temps et argent aux contribuables.

Même s'il fait valoir que le Québec est une «nation distincte», le premier ministre assure qu'il veut un vrai partenariat avec les autres provinces et le gouvernement fédéral.

La CAQ a profité de cette conférence de presse pour annoncer la réouverture du Bureau du Québec à Ottawa, fermé en 2015.

La ministre responsable des Relations canadiennes, Sonia Lebel, a expliqué que cette présence dans la capitale fédérale assurera le leadership du Québec. En plus d'assurer un lien avec le fédéral et le reste du pays, ce bureau aura un mandat économique et commercial.

Réactions partagées dans l'opposition

En cette journée de rentrée parlementaire à l'Assemblée nationale, l'opposition a réagi aux demandes formulées par François Legault.

Le chef intérimaire du PLQ accuse le premier ministre de chercher la chicane avec Ottawa et d'avoir omis plusieurs dossiers dans sa liste de priorités.

Le PQ croit plutôt que les éventuelles réponses à ses demandes seront la preuve que le nationalisme de la CAQ ne fonctionne pas.