Encore de la laitue romaine contaminée par la bactérie E.coli

La laitue romaine à l'origine de la contamination à la bactérie E.Coli ne provient pas de l'Arizona, mais de la Californie, selon les autorités américaines.

Si vous pensiez vous faire une salade César aujourd'hui, la laitue romaine est à proscrire en raison d'une possible contamination à l'E. coli. C'est la quatrième éclosion d'infection à l'E. coli qui touche les consommateurs canadiens en deux ans.

 

L'Agence de la santé publique du Canada a émis un avis et vous conseille de ne pas consommer de laitue romaine provenant de la région de Salinas, en Californie, car elle pourrait être contaminée par la bactérie E.coli. Les épiceries et restaurants sont aussi invités à ne pas vendre ou servir de laitue romaine californienne. Celle récoltée au Canada est sans danger.

Aux États-Unis, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), la Food and Drug Administration (FDA) et le Food Safety and Inspection Service (FSIS) des États-Unis enquêtent actuellement sur une éclosion de cette bactérie dans les laitues en Californie.

L'E. coli vit à l'état naturel dans les intestins de plusieurs animaux, comme les bovins et la volaille. La contamination de la laitue et de tout légume-feuille survient après un contact avec les excréments infectés de ces animaux, que ce soit par la terre, l'eau, ou lors de la récolte. Il est aussi possible que la bactérie se transmette lors de transport ou de manipulation en épicerie.

Pas d'éclosion au Canada, mais...

Il n'y a pas d'éclosion au Canada actuellement, toutefois, l'Agence de la santé publique du Canada confirme que la laitue californienne est importée chez nous à ce temps-ci de l'année. Des mesures seront d'ailleurs mises en place pour empêcher toute autre importation des produits touchés au pays.

Plusieurs cas d'infection ont été répertoriés aux États-Unis, et un cas canadien a été relevé au Manitoba à la mi-octobre. Il serait aussi lié à ceux recensés par l'enquête menée aux États-Unis en 2017-2018. Il y aurait donc une source de contamination récurrente de la laitue.

Rappelons que 29 personnes avaient été contaminées par la bactérie présente dans la laitue en 2018, principalement au Québec.

Risques et symptômes

Les personnes le plus à risque de contracter une infection à l'E. coli et d'avoir des complications graves sont les femmes enceintes, les personnes ayant un faible système immunitaire, les jeunes enfants et les personnes âgées.

Dans les 10 premiers jours d'une infection, les symptômes incluent des maux d'estomac sérieux, des maux de tête, des vomissements, une légère fièvre, et des diarrhées liquides ou sanglantes. Il est aussi possible d'avoir contracté une infection sans présenter de symptômes.

Voici les conseils des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) pour vous protéger:

  • Si vous avez ces produits :
    • Si l'emballage indique que le produit provient de Salinas, la zone de production californienne des É.-U., n'en mangez pas. Jetez-le.
    • Si l'emballage n'identifie pas la provenance du produit, n'en mangez pas. Jetez-le.
    • Si vous êtes incertain du type de laitue, ou si un mélange de laitue contient de la romaine, n'en mangez pas. Jetez-le.
    • Lavez et désinfectez les tiroirs et tablettes du réfrigérateur où vous avez entreposé de la laitue romaine.
       
  • Si vous achetez le la laitue romaine :
    • Si l'emballage indique que la laitue provient de Salinas, la zone de production californienne des É.-U., n'en achetez pas.
    • Si la laitue n'est pas emballée, informez-vous auprès du détaillant à savoir si elle provient de Salinas, la zone de production californienne des É.-U.
    • S'il vous est impossible de confirmer que la laitue dans les magasins ne provient pas de Salinas, la zone de production californienne des É.-U., n'en achetez pas.
       
  • Le personnel dans les restaurants et les détaillants devraient vérifier les étiquettes sur les emballages de laitue romaine, ou s'informer auprès de leurs fournisseurs quant à la source des produits.
     
  • Les fournisseurs, les manufacturiers et autres participants dans la chaine d'approvisionnement ne devraient pas distribuer ou vendre de la laitue romaine récoltée à Salinas, la zone de production californienne des É.-U.