ÉTUDE : Encore trop d'erreurs dans l'étiquetage des produits de la mer

Un poisson sur trois qu'on vous sert à l'épicerie ou au restaurant n'est pas ce que vous aviez commandé, selon une nouvelle étude d'Oceana Canada.

Les erreurs d'étiquetage des poissons au Canada se multiplient encore et encore. 

Un poisson sur trois qu'on vous sert à l'épicerie ou au restaurant n'est pas ce que vous aviez commandé selon une nouvelle étude d'Oceana Canada. 

Pour en arriver à cette conclusion, l'organisme a analysé 472 échantillons provenant de six villes canadiennes. À Montréal, 61% des échantillons prélevés dans épiceries et restaurants étaient mal identifiés. Le pire taux a été enregistré à Victoria en Colombie-Britannique (67%). 

Parfois, les poissons sont remplacés par des espèces pouvant nuire à la santé, notamment l'escolar. Ce poisson est baptisé "laxatif des mers" parce qu'il peut provoquer de la diarrhée, des nausées et des vomissements. 

Pour réduire les risques, il est conseillé de s'informer des prix du marché et d'acheter des poissons en entier.