Grève au port de Montréal: la loi spéciale adoptée 

port de Montréal

Les débardeurs du port de Montréal doivent retourner au travail dès aujourd'hui. Le Sénat a adopté, vendredi soir, la loi spéciale qui force la fin de la grève générale illimitée entamée lundi.

Le projet de loi C-29 a été adopté sans amendement. Le retour au travail devait donc s'effectuer à compter de 0 h 01 samedi.

En cas de non-respect de la pièce législative, le syndicat et l'employeur sont passibles d'amendes de 100 000 $ par jour d'infraction.

Un médiateur-arbitre sera choisi au cours des prochains jours pour régler le conflit.

La grève de cinq jours aura eu pour effet de coincer de nombreux conteneurs sur les quais ou sur des navires n'ayant pu être déchargés. Environ 130 de ces conteneurs renferment des marchandises essentielles, comme de l'équipement de protection individuelle et des médicaments.

Le syndicat contestera

Le Syndicat des débardeurs, affilié au Syndicat canadien de la fonction publique, a déjà indiqué son intention de contester la loi spéciale devant les tribunaux.

Le conseiller syndical Michel Murray estime qu'elle est «inconstitutionnelle» puisqu'elle prive ses membres du droit à la grève.

Les débardeurs sont d'ailleurs invités à participer à la marche du 1er mai à Montréal, dans le cadre de la Journée internationale des travailleurs.

« Nous sommes heureux de marcher avec nos confrères et consœurs en cette fête internationale des travailleuses et travailleurs malgré le fait que ce soit une journée bien triste pour les syndiqués au pays. Visiblement, on a beaucoup de chemin à faire vu que les droits des salarié.es peuvent être si facilement bafoués »

- Michel Murray, porte-parole du Syndicat des débardeurs 

Les marcheurs se réuniront au parc Lafontaine à compter de 13 heures.