Grève générale : les travailleuses des 22 CPE de la région se prononcent

C’est aujourd’hui que le vote pour une grève générale illimitée est tenu pour les travailleuses affiliées à la CSN en région et partout au Québec.

Les travailleuses en CPE affiliées à la CSN se prononcent jeudi sur un mandat de grève générale illimitée.

Elles sont 700 membres au Conseil central Cœur-du-Québec, dans la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, dont plus de la moitié devrait voter. 

22 CPE de la région sont concernés (48 installations au total), soit 4000 enfants.

C’est jeudi que le vote pour une grève générale illimitée est tenu pour les travailleuses affiliées à la CSN en région et partout au Québec.

Éric Dufresne - Noovo Info

En province, 11 000 employées votent jeudi. 

Les travailleuses veulent de meilleures hausses de salaire pour tous les corps d’emploi en garderie. 

La présidente du Conseil du Trésor, Sonia Lebel, est d’ailleurs à bout de patience pour trouver une entente.

La ministre refuse la hausse de salaire pour les travailleurs de soutien. 

« Ce n’est pas un caprice, ce n’est pas une question de principe, c’est une question de capacité de payer. Si le gouvernement a été capable dans les dernières années de faire des efforts significatifs, d’avoir des ententes historiques avec les infirmières et les enseignants, c’est parce qu’on a réussi à prioriser. » - Sonia Lebel, présidente du Conseil du Trésor

C’est jeudi que le vote pour une grève générale illimitée est tenu pour les travailleuses affiliées à la CSN en région et partout au Québec.

Éric Dufresne - Noovo Info

Les parents sondés par Noovo Info soutiennent les éducatrices dans leur demande d’augmentation de salaire, mais le recours à la grève illimitée, c’est trop selon plusieurs, ça met leur emploi en péril.

« Nous, la famille on rush, on a de la difficulté financièrement. Ma famille est loin, mes parents sont fatigués et âgés et la famille de mon conjoint est à une heure trente de route. Donc on n’a pas de solution, je n’ai personne pour garder mon grand. » - Une maman d’enfant en CPE

« Avec la pandémie, on a dû déjà faire beaucoup de sacrifices, donc nos employeurs ne sont plus aussi indulgents qu’au départ et c’est normal aussi. C’est sûr qu’un des deux parents va devoir sacrifier son travail, on n’aura pas le choix, ce sera très très difficile. » - Une autre maman d’enfant en CPE

C’est jeudi que le vote pour une grève générale illimitée est tenu pour les travailleuses affiliées à la CSN en région et partout au Québec.

Éric Dufresne - Noovo Info

Si le vote est favorable, les travailleuses de la CSN pourraient rejoindre leurs 3 000 collègues de la CSQ au Québec qui ont voté en faveur de ce moyen de pression à 91 %, mercredi après-midi. 

Elles veulent elles aussi de meilleures hausses de salaire pour tous les corps d’emploi en garderie. 

« Si j’utilise le même terme que madame Lebel, le tango, ça se danse à deux. Nous, le plancher de danse est prêt et on veut danser tous les jours. Si on peut danser jour et nuit, on va le faire pour régler enfin cette négociation-là et éviter les problématiques pour les parents. » - Valérie Grenon de la CSQ

C’est jeudi que le vote pour une grève générale illimitée est tenu pour les travailleuses affiliées à la CSN en région et partout au Québec.

Éric Dufresne - Noovo Info

Avec la collaboratoin de Jessica Jutras - Journaliste Noovo Info