Immigration: Simon Jolin-Barrette admet son erreur et s'excuse

Simon Jolin Barrette, Quebec immigration minister

Le ministre Simon Jolin-Barrette fait son mea culpa sur sa controversée réforme de l'Immigration.

Il admet son erreur et s'excuse auprès des Québécois.

«J'aurais dû vérifier, contre-vérifier et contre contre-vérifier davantage. C'est mon erreur. La prochaine fois, je vais m'améliorer. Je peux vous dire qu'une telle erreur ne se reproduira pas.» -Simon Jolin-Barrette

Vendredi dernier, le gouvernement Legault a dû suspendre le Programme de l'expérience québécoise à la suite des nombreuses critiques suscitées par les nouveaux critères d'admissibilité qui limitaient de façon importante le nombre d’étudiants et travailleurs étrangers admis au Québec.

Certains en pleurs avaient accusé la semaine dernière la CAQ de les trahir et disaient craindre d'être expulsés après leurs études. Des étudiants ont même manifesté à Québec contre la réforme de l'immigration, vendredi.

«J'admets mon erreur. Je m'excuse auprès des Québécois d'avoir fait en sorte qu'on soit obligé de suspendre la réforme de l'immigration. Je peux vous assurer que je retourne à la table à dessin pour refaire le travail et consulter l'ensemble des partenaires. » -Simon Jolin-Barrette

«On tire une leçon. On va essayer à l'avenir, quand arrivent des changements importants comme ceux-là, de s'assurer que nos listes soient bien faites.» -Le premier ministre, François Legault

Des excuses insatisfaisantes pour l'opposition

Les excuses de Simon Jolin-Barrette ne suffisent pas pour l'opposition. Le PLQ réclame sa tête et estime que plus personne n'a confiance en lui.

Ça a donné lieu à des échanges corsés en chambre entre le chef libéral Pierre Arcand et le premier ministre François Legault.

«C'est la crédibilité du premier ministre qui est en jeu. Il ne reste qu'une seule chose à faire. Quand va-t-il démettre son ministre insensible?» -Le chef du PLQ, Pierre Arcand 


«Tous les partis politiques rêveraient d'avoir un jeune talentueux comme le ministre de l'Immigration. Il a toute ma confiance. (...) L'erreur qui a été commise n'a pas été commise seulement au ministère de l'Immigration. Il y a eu un manque de coordination.» -François Legault

«Avec tout le cafouillage qu'on a vu, l'insensibilité qu'on a vu (...) Enlevez-y, s'il vous plait, ce portefeuille-là.» -La co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé

«C'est gênant (...) pour tout le gouvernement. Oui, monsieur Jolin-Barrette, mais personne n'a rien vu. C'est de l'amateurisme et de l'incompétence qui nous coûtent cher.» -Le chef du Parti québécois, Pascal Bérubé