Joe Biden est le 46e président américain

Biden

Quatre jours après le scrutin, Joe Biden devient le 46e président des États-Unis, grâce à une victoire en Pennsylvanie.

Ce gain permet au candidat démocrate de franchir le chiffre magique des 270 grands électeurs nécessaires pour remporter l'élection et battre Donald Trump qui n'obtiendra pas un second mandat.

Joe Biden assure qu'il sera «le président de tous les Américains». Il livrera son discours de victoire à 20h, samedi soir.

Joe Biden avait pris la tête par plus de 27 000 en Pennsylvanie avec 96% des votes dépouillés, en fin de journée vendredi. Il mène également en Georgie, Arizona et Nevada.

L'ancien vice-président sous Barack Obama a martelé dans un discours, vendredi soir, qu'il remporterait l'élection par une majorité claire et que les Américains devaient être patients.

Pour la première fois dans l'histoire, les États-Unis compteront sur une femme à la vice-présidence. Kamala Harris, 56 ans, devient du même coup la première personne noire à occuper ce poste. 

Trump rejette l'élection de Biden 

Donald Trump disputait une ronde de golf en Virginie lorque la victoire de son rival a été confirmée.

En fin d'après-midi, il a répété sur Twitter qu'il a remporté l'élection et remis en doute la légitimité du scrutin.

Plus tôt dans la journée, le président sortant s'était contenté d'un communiqué dans lequel il affirme que cette élection «n'est pas terminée».

Il accuse Joe Biden de se «précipiter» pour s'annoncer «faussement vainqueur» pour éviter que la vérité n'éclate.

Trump assure que dès lundi, son équipe entamera des procédures judiciaires.

Depuis mardi, il a accusé les démocrates de voler l'élection et a promis d'intenter diverses procédures judiciaires en lien avec le dépouillement des votes par la poste.

D'ailleurs, son avocat, Rudy Giuliani a déclaré «qu'aucun Républicain n'a eu la chance de voir ces bulletins de votes», quelques instants après la confirmation de la victoire de Biden.

Dimanche matin, Trump, revendiquait encore sa victoire sur Twitter.

Il est le premier président américain à ne pas être réélu pour un second mandat depuis George W. Bush en 1992. La passation des pouvoirs aura lieu le 20 janvier à midi tel qu'inscrit dans la Constitution.

Les 538 grands électeurs devront d'abord se réunir, en décembre, pour désigner officiellement le nouveau président.

La course pour le Sénat demeure serrée avec 48 sièges de chaque côté, alors que la majorité est fixée à 51. 

Des réactions chez nous et ailleurs

Très prudent dans ses commentaires depuis l'élection de mardi, le premier ministre du Canada Justin Trudeau n'a pas tardé à féliciter Joe Biden et Kamala Harris pour leur victoire.

Le premier ministre du Québec François Legault a aussi tenu à souligner la future collaboration entre son gouvernement et l'administration Biden.

La mairesse de Montréal Valérie Plante avait ouvertement donné son soutien à Joe Biden avant le scrutin.

L'ancien président Barack Obama, qui a participé à la campagne de Joe Biden, a demandé aux Américains de s'unir:

La mairesse de Paris Anne Hidalgo s'est permis quelques mots d'anglais pour féliciter les nouveaux élus.

Le premier ministre du Royaume-Uni Boris Johnson s'est aussi exprimé:

Les Américains sortent dans les rues

Sur les réseaux sociaux des images de foules en liesse à New York et Washington ont rapidement fait leur apparition.