Joe Biden veut unir plutôt que diviser

Joe Biden

Quatre jours après l'élection, le nouveau président des États-Unis Joe Biden a finalement livré son discours de victoire, samedi soir. Le démocrate de 77 ans a fait son entrée au pas de course, devant une foule en liesse, dans sa ville de Wilmington au Delaware.

Joe Biden s'est engagé à être un leader qui cherche à unifier plutôt que diviser. Il a appelé les Américains à se rassembler, peu importe pour qui ils ont voté.

« Je me suis présenté à la présidence pour restaurer l’âme de l’Amérique. Pour rebâtir l’épine dorsale de la nation, la classe moyenne. Pour que l’Amérique soit à nouveau respectée à travers le monde, et pour nous unir ici à la maison »

- Joe Biden, président désigné des États-Unis

Celui qui deviendra officiellement le 46e président des États-Unis, le 20 janvier prochain, a annoncé qu'il dévoilera lundi son groupe d'experts avec qui il mettra sur pied un plan pour lutter contre la pandémie. Le démocrate a expliqué que sa stratégie serait basée sur la science et élaborée avec compassion et empathie.

Joe Biden prévoit signer plusieurs décrets pour contrer les politiques de son prédécesseur, notamment en ce qui concerne l'immigration et l'environnement. 

Plus de 350 véhicules étaient stationnés devant la scène où Joe Biden a livré son discours de victoire. - Capture d'écran

Kamala Harris entre dans l'histoire

Joe Biden a été accueilli sur scène par la vice-présidente Kamala Harris.

La politicienne de 56 ans a brisé plusieurs plafonds de verre d'un coup en devenant la première femme, la première Afro-Américaine et la première Américaine d'origine asiatique élue à la vice-présidence des États-Unis.

« Je suis peut-être la première femme à occuper cette fonction, mais je ne serai pas la dernière, parce que toutes les petites filles qui nous regardent ce soir voient que nous sommes un pays d’opportunités »

- Kamala Harris, vice-présidente des États-Unis

La nomination de la sénatrice de Californie trouve des échos au Québec. Mme Harris a vécu cinq ans à Montréal, où elle a obtenu son diplôme d'études secondaires de l'école secondaire de Westmount en 1981.

L'établissement et plusieurs de ses anciens camarades de classe lui ont rendu hommage dans les dernières heures.

Trump s'accroche

Donald Trump n'a toujours pas concédé la victoire. Au contraire, il a publié une série de tweets dimanche matin dans lesquels il répète qu'on lui a volé l'élection. 

Il affirme qu'il faudra vérifier chacun des votes et que les États-Unis ont un historique de fraudes électorales.

 

Saturday Night Live parodie Biden, Harris et Trump

La populaire émission Saturday Night Live était très attendue à la suite du résultat de l'élection.

Le discours de victoire de Joe Biden et Kamala Harris a été parodié.

L'émission s'est aussi amusée à imaginer comment Donald Trump pourrait concéder la victoire au clan démocrate.