L'identité des victimes de l'explosion de Saint-Roch-de-l’Achigan dévoilée


Les corps avaient été retrouvés par les agents de la SQ, le 16 janvier, avant d'être transportés au laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale. (Graham Hughes | La Presse canadienne)

Après des jours d’enquête, la Sûreté du Québec (SQ) a dévoilé l’identité des trois victimes qui ont perdu la vie dans la violente explosion qui a secoué la municipalité de Saint-Roch-de-l’Achigan, dans Lanaudière, le 12 janvier 2023.

Il s’agit de Céline Pilon, 65 ans, de Saint-Roch-de-l’Achigan, France Desrosiers, 65 ans, de l’Épiphanie et de Christophe Paradis, 26 ans, de Mascouche. 

Le maire de Saint-Roch-de-l’Achigan, Sébastien Marcil, a soutenu que cette tragédie a «ébranlé le cœur et l’âme de toute [la] communauté».

«Je transmets aux familles touchées, nos plus sincères condoléances et notre entière solidarité. Il est maintenant temps de laisser à ces dernières toute la place afin qu’elles puissent vivre leur deuil dans le respect et la dignité», a exprimé M. Marcil dans une déclaration écrite.

Les corps avaient été retrouvés par les agents de la SQ, le 16 janvier, avant d'être transportés au laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale.

L'enquête de la Division sur les crimes majeurs se poursuit, ainsi que l'expertise de la scène. Les circonstances qui ont mené à la déflagration qui s’est fait ressentir sur plusieurs kilomètres sont toujours incertaines.

Lundi, on apprenait que la thèse de la négligence criminelle était l’une des hypothèses envisagées par les enquêteurs. La scène de l’explosion étant extrêmement complexe à analyser, l’enquête pourrait nécessiter plusieurs jours, voire semaines, avant d’être complétée.

Le 12 janvier, peu avant midi, une forte explosion a pratiquement rasé l'entreprise Propane Lafortune. Une cinquantaine de pompiers ont été dépêchés sur place. Les pompiers locaux ont été assistés par des pompiers de Repentigny, Rawdon, Sainte-Julienne et Saint-Lin-Laurentides.

Avec des informations d'Émile Bérubé-Lupien, Noovo Info.