L'ouragan Dorian s'amène au Canada

Après les Bahamas et les États-Unis, au tout de l'est du Canada d'être frappé par l'ouragan Dorian. Samedi matin, la tempête de catégorie 1 se dirigeait vers les provinces de l'Atlantique et les Îles-de-la-Madeleine.

Après les Bahamas et les États-Unis, au tour de l'est du Canada d'être frappé par l'ouragan Dorian. Samedi matin, la tempête de catégorie 1 se dirigeait vers les provinces de l'Atlantique et les Îles-de-la-Madeleine.

À 9h, Dorian se trouvait à environ 542 km au sud-ouest d'Halifax en Nouvelle-Écosse et se déplaçait à 41 km/h, selon Environnement Canada. Les vents maximums observés étaient de 148 km/h.

Un avertissement d'ouragan est en vigueur pour la Nouvelle-Écosse qui sera la première touchée. Une veille d'ouragan a été émise pour les Îles-de-la-Madeleine qui pourraient être balayées par des vents de plus de 100 kmh à compter de samedi soir. En plus des rafales, des pluies torrentielles et des vagues de quatre à dix mètres de haut pourraient provoquer de sérieux dégâts.

Entre 50 et 100 mm de pluie pourraient tomber sur la Nouvelle-Écosse, l'Île-du-Prince-Édouard et les Îles-de-la-Madeleine. L'ouest de la Nouvelle-Écosse pourrait recevoir jusqu'à 200 mm de précipitations.

Les forts vents risquent de provoquer des pannes d'électricité. Hydro-Québec a dépêché une vingtaine de personnes et huit camions aux Îles-de-la-Madeleine. Ces effectifs vont sécuriser le réseau électrique avant l'arrivée de Dorian et seront prêts à intervenir en cas de besoin. 

En Nouvelle-Écosse, la ville d'Halifax a demandé aux résidents côtiers d'évacuer volontairement leurs domiciles. Les autorités du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard ont prié leurs citoyens de se mettre à l'abri et de faire des provisions de vivres pour au moins trois jours.

Le bilan s'alourdit aux Bahamas

Pendant que le Canada se prépare, la désolation s'accroit aux Bahamas au fur et à mesure que le bilan des morts et des dégâts se précise.

On dénombre maintenant 43 morts, un chiffre qui augmentera de façon significative, selon le gouvernement bahaméen, puisque des centaines de personnes manquent à l'appel.

L'évacuation de rescapés a commencé vendredi.

70 000 personnes ont besoin d'aide immédiate, incluant eau, nourriture et médicament, selon l'ONU.

Vue des airs de l'ile d'Elbow Key dévastée par Dorian. Getty Images - Jose Jimenez