L'Outaouais en situation de grande alerte

En Outaouais, 55 cas se sont ajoutés au bilan régional en date d'hier. On compte 342 cas actifs.

La propagation de la COVID-19 continue d'inquiéter le CISSS de l'Outaouais. La présidente-directrice générale adjointe, France Dumont affirme que la région est dans une «situation de grande alerte» selon ce que rapporte Radio-Canada. Mme Dumont a présenté cette analyse devant le conseil d'administration du CISSS hier soir.

L'Outaouais n'a pas encore basculé en zone rouge mais selon Madame Dumont, plusieurs facteurs inquiétants sont présents. D'abord, les urgences sont bondées ce qui est signe que la pandémie s’est accélérée. La région fait face à d’importants délais de dépistage de la maladie ou pour recevoir les résultats.

Le CISSS de l'Outaouais aurait pris des mesures pour ramener la situation à la normale.

Près de 200 employés supplémentaires ont été appelés en renfort. 

En date de jeudi, 55 nouveaux cas se sont ajoutés au bilan régional en Outaouais. On compte 342 cas actifs.

Est Ontarien en zone rouge dès lundi
 

Entretemps les résidents de l’Est Ontarien pourront profiter de ce dernier week-end en zone orange. Dès lundi, la région passe au rouge.

46 nouveaux cas ont été rapportés tout comme une deuxième éclosion à l'Hôpital de Hawkesbury. Les changements en matière de restrictions sanitaires entreront en vigueur à compter de lundi.

Du côté d'Ottawa, la santé publique rapporte 151 nouvelles infections. C'est l'augmentation la plus importante en une seule journée depuis deux mois.

Risque de mortalité augmenté avec les variants 

Les variants de la COVID-19 augmentent de 60% le risque de mortalité selon une étude ontarienne obtenue par la CBC. Ils augmentent également de 60% les risques d'hospitalisation d'après le document scientifique préparé à la demande du gouvernement Ford. 

50% des quelque 2 000 cas de COVID-19 comptabilisés hier en Ontario sont le variant britannique.