La morveuse de la Montérégie évite la prison

Escalier - Unsplash Glauco Zuccaccia

La morveuse de Ste-Catherine en Montérégie évite la prison.

Christiane Jean a plaidé coupable à une accusation de harcèlement criminel envers un voisin cet avant-midi, au palais de justice de Longueuil. 

La sexagénaire avait étendu ses sécrétions nasales avec ses mains sur les rampes d’escaliers de l'immeuble à logements où elle demeure, en avril dernier, en pleine pandémie.

Une vidéo des caméras de surveillance de l'immeuble avait abondamment circulé sur le web. 

Elle écope d'une sentence suspendue, mais devra rembourser la moitié du montant payé pour l'acquisition et l'installation des caméras, soit 225$.

La sexagénaire ne pourra pas non plus entrer en contact avec ses voisins qui ont porté plainte, pendant un an.

«L'accusée est soumise à une ordonnance de probation pour une période d'un an assortie de conditions à l'égard des personnes impliquées.» -Me Audrey Roy-Cloutier, porte-parole du DPCP