Bébé retrouvé mort dans les déchets à Laval: la mère et un homme accusés

Un homme de 44 ans et la femme qui portait le foetus de 25 semaines retrouvé mort dans une benne à ordures hier soir à Laval-des-Rapides font face à de graves accusations.

 

La mère, qui était enceinte et sur le point d'accoucher, fait face à une accusation d'avoir négligé de se procurer de l’aide raisonnable pour la naissance de l'enfant avec l'intention de l'empêcher de vivre ou de cacher sa naissance. Cette négligence aurait causé la mort de l'enfant.

Domiciliés à la même adresse, ils sont tous deux accusés d'avoir fait disparaitre le cadavre d'un enfant dans l’intention de cacher le fait que sa mère lui a donné naissance.

Les accusés ont comparu cet après-midi au palais de justice de Laval. Une ordonnance de non-publication nous empêche de dévoiler leurs noms.

La macabre découverte a été faite vers 19h30 hier derrière un immeuble à logements du boulevard du Souvenir, après que des témoins aient alerté le Service de police de Laval. Le décès du bébé, qui avait environ 25 semaines de gestation, a été constaté sur place par les ambulanciers. Ce sont eux qui ont estimé son âge.

Une autopsie de la dépouille sera réalisée alors qu'on ignore pour le moment si le bébé est né prématurément, vivant ou mort, ou s’il s'agit d'un foetus qui a fait l’objet d’une fausse couche. La police de Laval poursuit également son enquête.

La mère de l'enfant a été hospitalisée et rencontrée par les enquêteurs hier, puis finalement accusée formellement. D'autres personnes ont aussi été interrogées, ce qui a permis la mise en accusation.

S'ils sont reconnus coupables, les accusés s'exposent à des peines d'emprisonnement.

« Quand on parle d'avoir été négligent avec un cadavre d'un enfant, c'est une gravité objective. Une peine peut aller jusqu'à 5 ans. »

- Me Claudia Ossio, procureure de la Couronne

Les deux accusés ont été libérés sous plusieurs conditions, notamment de ne pas communiquer ensemble. Le dossier reviendra en cour le 25 novembre.

Si vous avez besoin d'aide, vous pouvez appeler SOS Grossesse au 1 877 662-9666

Cosmo Santamaria, Bell Média

( Avec la collaboration d'Andrée-Anne Barbeau, journaliste Bell Média)