Le père de la fillette martyre de Granby est remis en liberté

Le dossier du couple de Granby accusé d'avoir causé la mort d'une fillette de 7 mois le mois dernier revient devant la Cour aujourd'hui.

Le père de la fillette martyre de Granby, morte tragiquement en avril dernier, est remis en liberté.

Le juge de la Cour supérieure a renversé la décision rendue par la Cour du Québec, en juin dernier. Sa décision est basée sur de nouveaux éléments de preuve qui sont toutefois frappés d'une ordonnance de non-publication.

L'homme de 30 ans est accusé de négligence criminelle causant la mort, de séquestration, d'abandon d'enfant et de ne pas avoir fourni les choses essentielles à la vie. Il devra respecter plusieurs conditions, dont demeurer à un endroit donné, respecter un couvre-feu, se rapporter à la police toutes les semaines et ne pas posséder d’armes à feu.

L'avocat de l'homme s'est dit satisfait, alors que le procureur de la Couronne affirme être déçu, mais respecte la décision du juge.

Je considère qu'on vit dans un très beau pays, il y a des droits, il y a des libertés, il y a la présomption d'innocence qui est le principe le plus important en droit criminel canadien. Peut-être naïvement, j'espère que les gens vont comprendre que cet homme-là est présumé innocent et qu'il va subir un procès juste et équitable en bonne et due forme dans un délai raisonnable. -Martin Latour, avocat du père de la fillette

Le père de l'enfant martyre était détenu depuis son arrestation. La belle-mère de la fillette est quant à elle accusée de meurtre non prémédité, de séquestration et de voies de fait graves. Leurs dossiers seront de retour en cour le 28 octobre prochain pour la suite des procédures.

En juillet dernier, le rapport d'enquête interne du CIUSSS de l'Estrie-CHUS a conclu que personne n'était à blâmé à la DPJ pour le décès tragique de l'enfant.

À LIRE ÉGALEMENT: Mort d'une fillette à Granby, où était la DPJ?