Les contrôleurs routiers ne peuvent plus perturber le transport en autobus

Autobus - STM

Le gouvernement Couillard n'a pas l'intention de tolérer l'excès de zèle des contrôleurs routiers de la SAAQ.

Les contrôleurs en moyen de pression interceptent des chauffeurs depuis hier. Ils sont sans contrat de travail depuis trois ans. 

Ils vérifient le poids des véhicules en cette période de dégel. 

Les autobus sont ensuite retirés de la route, s'ils échouent les contrôles.

Les contrôleurs ont remis des dizaines de constats d'infraction de 262$ chacun.

La Société de transport de Montréal a une soixantaine d'autobus en moins depuis hier.

À Laval, la société doit composer avec 40 autobus de moins.

À Longueuil, 29 autobus ne peuvent circuler.

Ce manque d'autobus a entraîné des retards pour les usagers

Le ministre des Transports, André Fortin, estime que la situation est complètement inacceptable.

Le gouvernement a signé un arrêté ministériel pour empêcher les contrôleurs d'exercer ces moyens de pression, puisqu'il considère que le transport en commun est un service essentiel,