Les deuxièmes doses d'AstraZeneca et Moderna peuvent être devancées

Vaccination Unsplash

Les Québécois ayant reçu une première dose des vaccins AstraZeneca ou Moderna peuvent à leur tour devancer leur 2e dose.

Dès aujourd'hui, la prise de rendez-vous est possible par groupe d'âge sur le portail clic santé. C'est maintenant au tour des 50 ans et plus, demain ce sera celui des 45 ans et plus.

Les personnes ayant reçu une première dose en pharmacie pourront également devancer leur rendez-vous sur la même plateforme.

Québec offre par ailleurs davantage de flexibilité à ceux qui ont eu une première dose d'AstraZeneca, mais qui souhaiteraient changer de vaccin. Ils pourront en faire la demande directement au site de vaccination, au moment de leur rendez-vous.

«Vous pouvez, pour votre 2e dose, remplacer le AstraZeneca par un vaccin ARN (Pfizer ou Moderna). Il faut que ces personnes-là aillent sur clic santé, encore une fois, pour leur 2e dose. Maintenant, j'vais être clair, pour des raisons logistiques, il y aura toujours dans les sites de vaccination  soit un Pfizer, soit un Moderna, disponible pour ces personnes.» 

-Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

C'est possible puisque Québec doit recevoir 1,6 million de doses de Moderna au cours des 2 prochaines semaines, soit 500 000 de plus que prévu.

Un total de près de 7 millions de doses ont été administrées jusqu'ici. Du nombre, 1 million est des 2èmes doses, soit près de 14% de la population.

Les 12-17 ans répondent en grand nombre à la campagne de vaccination, alors que 71% d'entre eux ont déjà reçu une première dose ou ont pris rendez-vous.

La situation est plus difficile chez les 18-39 ans, une tranche d'âge qui compte encore 170 000 personnes à vacciner ou qui doivent prendre un rendez-vous.

«Si vous êtes capable de convaincre un ami, un sur trois, c'est ça qu'il faut faire dans les prochaines semaines. Il y a d'autres choses qui sont en discussions pour aller chercher les derniers gaulois. On va aller les chercher.» 

-Christian Dubé, ministre de la Santé

Les deux tiers des personnes qui restent à convaincre résident dans les secteurs de Montréal et Laval, a-t-il précisé.

Le ministre de la Santé Christian Dubé se réjouit par ailleurs du récent bilan de la Santé publique. Malgré 105 nouveaux cas et 4 décès, il s'agit de l'une des premières journées depuis le début de la pandémie où aucun cas ni décès n'est rapporté dans les CHSLD de la province.

UN PORTAIL EN LIGNE POUR LES PREUVES VACCINALES

Les personnes n'ayant toujours pas reçu leur preuve vaccinale pourront la télécharger elles-mêmes sur un portail qui sera mis en ligne, demain.

Dans certains cas, par exemple si des informations n'avaient pas été correctement notées lors de l'inscription dans un centre de vaccination, des personnes pourraient ne pas y arriver.

Elles sont alors invitées à prendre rendez-vous dans un centre de vaccination pour procéder aux modifications nécessaires.

Il n'est pas possible de procéder soi-même aux changements.

APRÈS LE VERT, LE BLEU (CIEL) ?

La zone bleue devrait faire son apparition l'automne prochain, selon la Santé publique.

Elle donnera plus de liberté que le palier vert, qui par exemple limite à 10 personnes les rassemblements extérieurs.

D'ici là, des modifications devraient bientôt être apportées aux règles des zones actuelles afin de permettre un déconfinement plus large cet été.

«On va revenir éventuellement vers ce qu'on appelle un bleu, bleu comme le paradis ou le ciel, où ça va être beaucoup beaucoup beaucoup plus souple, mais ça on ne prévoit pas nécessairement faire ça avant le début de l'automne.»

-Dr Horacio Arruda, directeur national de Santé publique

 

(Avec la collaboration de Marie-Pier Boucher, journaliste Noovo Info)