Les Habitations Trigone perdent toutes leurs licences de construction

Habitations Trigone

La Régie du bâtiment du Québec annule la vingtaine de licences des Habitations Trigone, l'un des plus gros constructeurs au Québec.

Les travaux doivent cesser sur tous les chantiers, dès maintenant.

Quatre demandes de licences sont aussi visées, ce qui aura notamment un impact sur la phase 2 du complexe Éco-quartier de la Gare à Brossard.

À la suite d'une enquête ayant débuté en février 2020, la Régie du bâtiment reproche aux dirigeants du Groupe Trigone, Patrice St-Pierre et Serge Rouillard, d'avoir contourné les règles, effectué des travaux de mauvaise qualité et manqué de transparence.

«Lorsqu‘un répondant et des dirigeants décident de ne pas payer des jugements, de faire des fausses déclarations, de ne pas collaborer adéquatement avec les autorités, de maintenir un état de confusion, de manquer de discernement à l’endroit de la sécurité du public, de tolérer des manquements à différentes lois et règlements dont certains ont pour objet la sécurité des travailleurs et du public, d’offrir un service après-vente inadéquat et d’exécuter des travaux de mauvaise qualité suivis de contestations judiciaires interminables et d’exécuter des travaux sans licence, eux et leurs entreprises contournent une loi d’ordre public.»

-Extrait de la décision du Bureau des régisseurs de la RBQ 

Les régisseurs déplorent également qu'ils aient créé une importante confusion entre leurs multiples entreprises. 

«Les clients ne sont pas les seuls à connaître des difficultés au niveau de la connaissance de la véritable identité de leur contractant en raison de cette confusion. Il y a également les sous-traitants du Groupe Trigone et d’autres entrepreneurs qui peinent à s’y retrouver parmi les multiples entreprises.»

-Extrait de la décision du Bureau des régisseurs de la RBQ 

«Comme si ce n’était pas suffisant, le Groupe Trigone en ajoute en se trompant lui-même de numéro de licence ou d’entreprises à plusieurs occasions dans différents documents officiels ou publicitaires.

-Extrait de la décision du Bureau des régisseurs de la RBQ 

La Régie du bâtiment est donc d'avis que les dirigeants des Habitations Trigone ne méritent plus la confiance du public.