Mamadi Fara Camara est officiellement disculpé

Mamadi Fara Camara entouré de sa conjointe et ses proches à sa sortie de la salle d'audience - CTV News Montréal

Mamadi Fara Camara, faussement accusé d'avoir désarmé et frappé un policier du SPVM, est officiellement disculpé.

Le SPVM a obtenu les résultats d'expertise d'ADN de l'homme de 31 ans qui prouvent hors de tout doute qu'il n'est pas à l'origine de la tentative de meurtre survenue le 28 janvier dernier, dans Parc-Extension. 

Hier, le patron de la police de Montréal avait indiqué qu'il blanchirait Camara «au moment opportun», contrairement à la mairesse de Montréal, Valérie Plante, qui avait clamé haut et fort qu'il était innocent. Elle avait déploré le fait que le chargé de cours à Polytechnique avait été détenu pendant six jours avant que tombe l'arrêt des procédures au Palais de justice de Montréal, mercredi après-midi.

Sylvain Caron entend maintenant transmettre ses excuses à Camara lors d'une rencontre qui doit avoir lieu dans les prochains jours, excuses qu'il a aussi faites publiquement lors d'un point de presse en fin d'après-midi vendredi.

«J'ai pris une entente avec M. Camara pour une rencontre dans les prochains jours afin de lui offrir nos excuses les plus sincères à sa famille et à lui pour tous les inconvénients liés aux malheureux évènements des derniers jours. [...] Je veux que les Montréalaises et les Montréalais sachent qu’il n’a rien à se reprocher.» -Sylvain Caron, chef du SPVM

Le SPVM indique que plusieurs pistes sont actuellement étudiées afin de retrouver le suspect et l'arme du policier qui a été blessé. Le véhicule volé possiblement utilisé par le suspect a été retrouvé à LaSalle. La Hyundai accent de couleur rouge sera analysée de près pour y retrouver d'éventuels indices permettant d'identifier l'individu.

Le corps de police prévoit aussi tenir une séance pour la population et les médias pour expliquer les processus d’enquêtes criminelles.