Me Anne-France Goldwater défend les cerfs de Longueuil

yann-lerjen-AOtHvfINHJ0-unsplash

L'avocate Anne France Goldwater se porte à la défense des cerfs du parc Michel Chartrand à Longueuil.

Maitre Goldwater a indiqué lors d'un point de presse virtuel aujourd'hui qu'elle pourrait avoir recours aux tribunaux d'ici 24 heures, si la Ville ne suspend pas son plan d'abattre la moitié des cervidés du parc.

«Je vais certainement entamer une requête contre la Ville et contre le gouvernement du Québec. L'envie ne manque pas à cet autre niveau. C'est juste que je veux essayer en premier lieu d'utiliser le gros bon sens, au lieu d'aller devant les tribunaux, mais si le besoin se présente je vais faire ce que je dois faire.»  -Me Anne-France Goldwater, avocate

La Ville a pris la décision d'euthanasier une quinzaine de cerfs en raison de la surpopulation dans le parc. Le ministère de la Faune et des Parcs craint qu'une délocalisation ait des conséquences néfastes sur eux. L'opération devait débuter aujourd'hui. Au moins une cage a été observée dans le parc.

La célèbre avocate qui a notamment pris la défense des pitbulls montréalais s'associe donc à l'organisme Sauvetage Animal Rescue qui propose de relocaliser les bêtes dans différents refuges de la province, et ce, sans frais et sans stress pour l'animal. Le regroupement affirme que le déplacement des cervidés peut se faire de façon sécuritaire, notamment grâce à la présence d'un vétérinaire en tout temps. Avant le transport, les cerfs seraient mis en quarantaine dans le parc pour subir un examen vétérinaire complet question de s'assurer qu'ils ne soient pas malades. C'est le Zoo Miller en Beauce qui serait responsable du transport des cervidés.

«On est face à un mur, un mur politique qui ne veut pas prendre en considération une option qui vient du privé.» -Éric Dussault, directeur de Sauvetage Animal Rescue

Pas de commentaire de la Ville de Longueuil

La porte-parole du cabinet de la mairesse, Alexandra Lapierre, a indiqué à Bell Média qu'il n'y aura aucun commentaire pour le moment, par contre madame Lapierre n'exclut pas une réaction au cours des prochaines heures.

(Avec la collaboration de Marie-Pier Boucher, journaliste Bell Média Montréal)

Me Anne-France Goldwater, capture d'écran conférence de presse sur Zoom

Me Anne-France Goldwater, capture d'écran conférence de presse sur Zoom