Meurtre de deux enfants à Wendake: un homme formellement accusé

Surete-du-Quebec

Un homme de 30 ans est formellement accusé du meurtre de deux garçons de 2 et 5 ans, retrouvés sans vie hier dans une résidence de la rue du Chef Nicolas-Vincent, à Wendake, dans la région de Québec.

 

Michaël Chicoine fait face à deux chefs d'accusation de meurtre au deuxième degré. L'homme de 30 ans aurait fait l'objet de plusieurs dénonciations à la DPJ, en vain.

Le suspect s'est rendu lui-même au Service de police de la Ville de Québec hier et a été interrogé en soirée par les enquêteurs du Service des enquêtes sur les crimes contre la personne de la Sûreté du Québec. Il a comparu une première fois par visioconférence hier, puis à nouveau cet après-midi. Il demeure détenu jusqu'à son retour en cour, prévu le 11 novembre.

La SQ ne confirme pas le lien entre le suspect et les enfants, mais n'écarte pas qu'il puisse s'agir d'un drame familial. L'enquête est toujours en cours.

Québec pourrait contribuer pour offrir des services psychologiques pour accompagner la communauté dans son deuil.

LES RÉACTIONS SE MULTIPLIENT

Le drame a touché tout le Québec et les réactions se multiplient encore aujourd'hui. Voisins, amis et citoyens sont allés déposer des peluches non loin du lieu du drame en journée hier.

 Le maire de Québec, Régis Labeaume, a offert son affection à tous les gens touchés. Le premier ministre François Legault, le nouveau ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, et le chanteur d'origine autochtone Samian ont notamment réagi hier.

Au moins deux campagnes de sociofinancement ont été lancées pour venir en aide à la famille éprouvée. L'une d'elles, Soutien à la famille des petits anges de Wendake, avait déjà amassé plus de 4 200 $ à 10h lundi matin sur un objectif de 150 000 $. L'église non loin des lieux du drame sera ouverte cet après-midi pour ceux qui voudraient se recueillir.