Meurtre de Meriem Boundaoui: l'un des deux accusés restera en prison


(La Presse canadienne )

L'un des deux hommes accusés d'avoir tué Meriem Boundaoui, une jeune fille de 15 ans froidement tuée par balle en février 2021 à Montréal, demeure détenu jusqu'à la fin de son procès.

Aymane Bouadi, 27 ans, a demandé d'être remis en liberté en attendant son procès. Mais, sa demande a été rejetée par le juge Éric Downs.

Une ordonnance de non-publication est en vigueur et vise la majorité des motifs rendus par le tribunal. 

Le juge indique que l'accusé ne s'est pas déchargé de son fardeau d'établir que sa détention n'est pas justifiée et que la violence par arme à feu dans cette affaire a choqué la population, nous a précisé le procureur Me Simon Lapierre du Directeur des poursuites criminelles et pénales. 

À lire également:

Le deuxième accusé, un homme de 26 ans, Salim Touaibi, est toujours derrière les barreaux et sera de retour devant les tribunaux la semaine prochaine.

Le drame s'est déroulé dans le quartier Saint-Léonard, à Montréal, en février 2021. 

La jeune fille qui était venue au Québec d'Algérie pour étudier était passagère dans une voiture stationnée au moment de la fusillade. Elle habitait chez sa sœur à La Prairie.

Le SPVM a confirmé que Meriem Boundaoui aurait été une victime innocente d’un conflit entre deux groupes criminels. 

Avec les informations de Julien Denis et Émeric Montminy pour Noovo Info