Montréal se prépare en vue de la première tempête de la saison

Montréal est prête à déclencher son chargement de la neige, alors que la métropole recevra sa première bordée de la saison à compter de ce soir.

Montréal est prête à déclencher son chargement de la neige, alors que la métropole recevra sa première bordée de la saison à compter de ce soir.

C'est la première fois qu'une telle opération sera exécutée aussi hâtivement, depuis 36 ans.

De 15 à 20 cm de neige s'accumuleront dans la métropole, Laval, Longueuil et Châteauguay/LaPrairie. 

Environnement Canada a émis un avertissement de neige. Les précipitations débuteront cet après-midi sur le sud du Québec. Elles s'intensifieront en soirée et persisteront dans la journée de demain en atteignant les secteurs de l'est de la province. Le total pourrait même atteindre plus de 25 centimètres en terrains montagneux.

Ces chutes de neige pourraient compliquer l'heure de pointe matinale demain. Il est fortement conseillé de partir plus tôt pour vous rendre au boulot.

«On surveille la situation de près et dès qu'on a des confirmations sur le terrain, on part avec les règles qui sont déjà établies: 2,5 centimètres, on sort les opérations de déblaiement et un chargement est normalement décrété entre 10 et 15 centimètres.» -Le responsable du déneigement au comité exécutif de la Ville, Jean-François Parenteau

La Ville dévoile son plan pour affronter l'hiver

Après avoir été sévèrement critiquée l'an dernier, Montréal a présenté cet avant-midi de nouvelles mesures pour affronter l'hiver.

Le nouveau plan de la Ville prévoit que chaque arrondissement aura dorénavant la possibilité de décréter 2 chargements locaux.

Plus de 600 points d'observations seront aussi prévus pour mesurer l'épaisseur de la glace, afin d'éviter que les trottoirs se transforment encore cette année en véritable patinoire.

La Ville a aussi commandé 33 nouvelles remorques pour l'épandage de fondants et abrasifs sur les trottoirs.

«Nous allons désormais mesurer l'épaisseur de la glace restante à la suite d'une opération de déneigement ou de déglaçage. Vous vous rappelez que l'année dernière ça avait été un des enjeux avec les pluies abondantes et les nombreux doux et redoux. La question de la glace avait été plus importante que les années précédentes.» -La mairesse de Montréal, Valérie Plante

Les garagistes débordés 

Cette tempête donne beaucoup de travail aux garagistes. Ils doivent redoubler d'ardeur pour poser les pneus à neige des clients. Cette année, la date limite est le 1er décembre, alors qu'auparavant les automobilistes avaient jusqu'au 15 décembre pour se conformer aux règles du Code de la sécurité routière.

Quelques conseils de sécurité

Le Ministère des Transports recommande aux automobilistes qui n'ont pas leurs pneus d'hiver d'éviter de prendre la route ou de planifier autrements leurs déplacements.

Il est important d'adapter votre vitesse en fonction des conditions météorologiques et routières, de maintenir une distance sécuritaire entre les véhicules, de rester attentifs et alertes, d'éviter les distractions au volant, de faire preuve de patience en présence des véhicules d'entretien hivernal et de s'assurer d'être visibles par les conducteurs de machinerie et les autres véhicules en utilisant correctement le système d'éclairage du véhicule (feux de route, feux antibrouillard et feux de position), spécialement lors des conditions de mauvaise visibilité et de poudrerie.

Sur Twitter, le ministre François Bonnardel assure que Transport Québec sera en place pour sécuriser le réseau routier dès les premières précipitations. 

Annuellement, les opérations d'entretien hivernal coûte 330 millions $ au MTQ.

(Avec la collaboration d'Étienne Phénix et Andrée-Anne Barbeau, journalistee Bell Média)