Pas de mesures spéciales à Montréal en vue de la chaleur à venir

Des personnes se rafraîchissent lors du Festival  (Graham Hughes | La Presse canadienne)

Alors que le mercure oscillera au-dessus de la barre des 30 degrés Celsius pour le restant de la semaine – les températures atteindront même 40 degrés avec le facteur humidex –, Montréal n’entend pas mettre en place, pour le moment, ses mesures prévues en cas de chaleur extrême.

Un relationniste de la Ville a indiqué à Noovo Info que le Plan particulier d'intervention – Chaleur extrême n’était activé seulement lorsque la moyenne pondérée des températures prévues sur trois jours est égale ou supérieure à 33 °C et que les nuits sont égales ou supérieures 20 °C, ou lorsque la température la nuit est supérieure à 25 °C pendant deux nuits consécutives.

En attendant, il est surtout recommandé de boire de six à huit verres d’eau par jour, de se reposer deux heures par jour dans un endroit frais ou climatisé, de réduire ses efforts physiques et de prendre des nouvelles de ses proches vulnérables.

À lire également :

La Ville indique qu’en cas de canicule, les heures d’ouverture des piscines, des pataugeoires, des jeux d’eau et des plages peuvent être prolongées.

Les personnes les plus à risque en cas de vagues de chaleur selon la Ville sont les enfants de quatre ans ou moins, les malades chroniques atteints de maladies cardiovasculaires, cérébrovasculaires, respiratoires, rénales, neurologiques ou de diabète, les personnes de 65 ans et plus vivant dans des lieux non climatisés et les personnes souffrant d’un trouble de santé mentale (surtout schizophrénie) ou aux prises avec des problèmes de dépendance à l’alcool ou aux drogues.

Les symptômes à surveiller lors des vagues de chaleur sont la confusion, l’épuisement, des étourdissements, les évanouissements, la déshydratation (bouche sèche) et les maux de tête.

À VOIR | L'Europe suffoque sous la canicule