PHOTOS : Dur lendemain de veille à Washington

GettyImages-1230454306

Donald Trump s'engage à céder le pouvoir à Joe Biden le 20 janvier prochain. 

«Même si je suis totalement en désaccord avec le résultat de l'élection, et les faits me le confirment, il y aura néanmoins une transition ordonnée le 20 janvier. J'ai toujours dit que nous continuerions notre combat pour que seuls les votes légaux soient comptés. Bien que cela représente la fin du plus grand premier mandat de l’histoire présidentielle, ce n’est que le début de notre combat pour rendre l’Amérique à nouveau formidable! » 

Cette déclaration écrite a été envoyée aux médias et diffusée par le Maison Blanche après que le congrès américain ait certifié la victoire de son rival Joe Biden, la nuit dernière. Les élus du congrès ont repris le travail hier soir après que le calme soit revenu au sein du Capitole de Washington ébranlé par des émeutes. 

4 personnes ont perdu la vie dans les affrontements avec les policiers et les militaires de la Garde nationale. Ashli Babbitt, une ex-militaire de 35 ans, résidente de la Californie, pro-Trump a été abattue par les forces de l'ordre. 

Twitter/Ashli Babbitt est tombée sous les balles des forces de l'ordre.

La FBI demande l'aide du public 

La FBI demande à la population de lui envoyer un maximum de photos et vidéos pour identifier les émeutiers qui seront traduits en justice.  Jusqu'à maintenant 52 personnes ont été arrêtées, la plupart pour avoir contrevenu au couvre-feu qui avait débuté sur le coup de 18h.

Plusieurs agitateurs identifiés jusqu'à maintenant par les médias américains et canadiens sont membres de l'extrême-droite et du mouvement complotiste QAnon. 

Getty images

Getty Images

Getty Images

Getty Images

Les émeutiers se sont attaqués aux journalistes qui ont réussi à capter plusieurs images de dégâts... 

Donald Trump muselé 

Les comptes Twitter, Facebook et Instagram du président des États-Unis ont été suspendus pour avoir contrevenu aux politiques en vigueur. Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg a fait savoir cet avant-midi que la suspension imposée à Trump s'étirera jusqu'à la fin de son mandat. 

Mis au silence, son avocat personnel, Rudy Giuliani a envoyé des messages sur Twitter ce matin dans lesquels il condamne fermement les actes posés au sein du temple de la démocratie américaine.