Pluies torrentielles : les changements climatiques en cause selon Montréal et Longueuil


(Banque d'images)

Il est tombé mardi à Montréal et Longueuil autant de pluie, ou presque, que ce qui tombe en moyenne durant tout le mois.

La métropole a reçu 80 millimètres d'eau entre 17h et 19h, alors que la normale de précipitations pour septembre est de 83 millimètres, selon Environnement Canada. Même scénario du côté de l'’agglomération de Longueuil qui a reçu tout près de 70 millimètres de pluie durant cette même période. C’est presqu'égal à la quantité de pluie normale que reçoit le territoire dans un mois complet à ce temps-ci de l’année, soit 80 millimètres.

La mairesse de Longueuil, Catherine Fournier, soutient que ces quantités importantes de précipitations seront de plus en plus fréquentes en raison de la crise climatique. Même son de cloche de la part de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, qui souligne que le réseau montréalais n'a pas été conçu pour recevoir ce genre d'épisodes de pluie.

Les deux élues demandent l'aide du prochain gouvernement du Québec.. Elles appellent au renforcement des infrastructures municipales. Un Plan d’adaptation aux changements climatiques est présentement en élaboration.

À lire également :

Certaines résidences ont été endommagées par ces pluies torrentielles. La Ville de Longueuil a répertorié 125 adresses. La majorité d’entre elles, 91, se trouvent dans le Vieux-Longueuil. En tout, 36 personnes de 4 bâtiments obtiendront de l’aide de la Croix-Rouge.

Les policiers du SPAL ont répondu à 1400 appels pendant cette période. Les pompiers ont, pour leur part, eu à effectuer 258 interventions. Au total, le Centre de services aux citoyens a été contacté à 2622 reprises.