Procès d'Éric Salvail : Le verdict est attendu une semaine avant Noël

Éric Salvail

L'ex-animateur Éric Salvail sera fixé sur son sort quelques jours avant Noël, soit le 18 décembre.

Les plaidoiries se sont terminées cet après-midi au palais de justice de Montréal avec les arguments de la Couronne qui a demandé au juge de rejeter la totalité du témoignage de Salvail. La poursuite estime que l'accusé a menti pour se donner une image faussement positive.

La procureure Me Amélie Rivard estime qu'Éric Savail, âgé de 51 ans, n'est ni crédible ni fiable parlant de contradictions, d'invraisemblance et d’exagération.

La défense avait plaidé l'inverse hier en affirmant que la présumée victime avait fabriqué une histoire de toutes pièces. L'avocat de Salvail, Me Michel Massicotte, s'était durement attaqué à la crédibilité de la présumée victime, Donald Duguay, en l'accusant également d'avoir menti devant le tribunal.

Lors de son témoignage, Éric Salvail avait déclaré «Je n'agresse pas les gens dans la vie» ce qui avait amené la Couronne à présenter une contre-preuve pour prouver le contraire.

Alors que la défense affirmait que Salvail ne travaillait pas à Radio-Canada en même temps que le plaignant, la Couronne a indiqué que même si le dossier d’employé de l’ex-animateur démontre qu'il n'y travaillait plus, Salvail pouvait y revenir à tout moment.

Éric Salvail est accusé de harcèlement, séquestration et d'agression sexuelle. Les faits reprochés se seraient déroulés en 1993 dans les toilettes de Radio-Canada.

En fin d'après-midi, le juge a annoncé qu’il prenait sa décision en délibéré.