Procès de Gilbert Rozon: l'accusé contredit la version de la plaignante

Gilbert Rozon - CTV News

Gilbert Rozon a amorcé son témoignage au deuxième jour de son procès pour viol et attentat à la pudeur, au Palais de justice de Montréal.

Le fondateur de Juste pour rire a livré cet après-midi une version des faits aux antipodes de celle de la présumée victime. Il affirme avoir été surpris à son réveil de trouver la jeune femme par dessus lui. Il dit qu'il s'est ensuite laissé faire, «acceptant son sort». L’homme de 65 ans nie catégoriquement l'avoir agressé sexuellement. 

La plaignante, maintenant âgée de 60 ans, a raconté tout le contraire hier lors de son témoignage. Elle a déclaré que Gilbert Rozon s'était jeté sur elle alors qu'elle dormait. Elle avait accepté de dormir chez la secrétaire de l'accusé, seule dans un lit, après une soirée dans un bar de Saint-Sauveur dans les Laurentides en 1980. Rozon était alors âgé de 25 ans. 

La victime alléguée, dont l'identité est protégée par une ordonnance de la cour, affirme avoir repoussé les avances de Rozon plus tôt en soirée. Les deux auraient donc dormi dans des chambres différentes. Lors de son contre-interrogatoire aujourd'hui, la plaignante a déploré avoir été «piégée» par son agresseur et a répété n’avoir jamais consenti à une relation sexuelle.

Le contre-interrogatoire de Gilbert Rozon se poursuivra demain matin.