Quelques débordements pour le premier soir sans couvre-feu

Gyrophares

La première soirée sans couvre-feu a donné lieu à quelques débordements, notamment dans certains parcs de Montréal et Québec où de jeunes fêtards se sont rassemblés en faisant fi des règles de distanciation physique.

Au parc Victoria de Québec, un party auquel prenaient part environ 2000 personnes s'est terminé de façon abrupte à la suite de deux agressions.

Vers 21 h 35, soit quelques minutes après la fin symbolique du couvre-feu, un homme a été blessé à l'arme blanche. Il semble qu'il connaissait son assaillant, selon les premières informations du Service de police de la ville de Québec (SPVQ).

Pratiquement au même moment, une femme a été blessée à la tête par une bouteille de verre, lors d'un incident distinct.

Les deux victimes, âgées dans la vingtaine, ont été hospitalisées et on ne craint pas pour leur vie.

Le SPVQ a procédé à l'évacuation du parc afin de protéger la scène des deux événements. 

Ce n'est pas la première fois que le parc Victoria est le théâtre de rassemblement d'envergure. La semaine dernière, le maire de Québec avait interpellé les fêtards. 

Régis Labeaume a aussi  prévenu que la présence policière sera accrue dans les parcs durant le week-end, mais davantage dans une optique de sensibilisation.

Agression armée à Montréal

Des centaines de personnes se sont rassemblées dans plusieurs parcs de la métropole, ainsi qu'à la place Jacques-Cartier dans le Vieux-Port.

Malgré tout, la police de Montréal (SPVM) ne rapporte qu'un seul incident majeur.

Un homme de 21 ans a été poignardé, vers 2 h 05 la nuit dernière, dans le secteur de Verdun. L'altercation impliquait plusieurs individus et s'est produite sur le bord du fleuve Saint-Laurent, près de l'avenue Gaétan-Laberge et de la rue Hickson.

La victime a été blessée au haut du corps, mais on ne craindrait pas pour sa vie. 

Un jeune homme de 16 ans a été arrêté en lien avec cette affaire.  L'escouade canine a été dépêchée sur place et les enquêteurs du SPVM doivent rencontrer plusieurs témoins.

De son côté, la Sûreté du Québec ne rapportait aucun incident samedi matin. La température froide pourrait avoir freiné les ardeurs de plusieurs fêtards.

Plus tôt cette semaine, le premier ministre François Legault a rappelé que le déconfinement ne devait pas être synonyme de relâchement des mesures sanitaires.