RELÂCHEMENT : Québec pourrait refermer les bars

jeunes bar

Québec pourrait refermer les bars et autres lieux publics qui ne respectent pas les consignes d'hygiène et de distanciation sociale.

La Santé publique qualifie d'inacceptable l'important relâchement du week-end et craint un retour en force de la COVID-19, comme c'est le cas aux États-Unis. Une soixantaine de jeunes asymptomatiques seraient notamment à l'origine d'une possible éclosion au bar Mile Public House du quartier Dix-30 de Brossard. Les fêtards se sont également rendus dans deux autres partys dans des résidences.

Le gouvernement Legault envisage plusieurs options, comme imposer des amendes aux propriétaires ou aux clients récalcitrants.

Il appelle les tenanciers de bars à faire respecter les consignes. Les délinquants pourraient perdre leurs permis. La présence policière sera rehaussée d'ici jeudi.

« Je veux être très clair. Les fautifs devront être sanctionnés et nous n’hésiterons pas à fermer les établissements au besoin. » -Christian Dubé, ministre de la Santé du Québec

Des modifications au nombre limite de personnes, aux heures d'ouverture et à l'obligation d'être assis pourraient être apportées pour les bars.

«On dit souvent qu'après minuit, il y a toute sorte de consommateurs d'alcool, il y en a aussi qui vont consommer d'un endroit à l'autre, ils peuvent arriver même après minuit dans un autre bar après avoir été consommer ailleurs. Si jamais c'est une pratique qui est trop courant, il y a une façon de faire, c'est de fermer à certaines heures.» -Horacio Arruda, directeur national de Santé publique.