Saint-Lambert: les barricades sont levées

Les manifestants quittent dans le calme

À Saint Lambert sur la rive sud de Montréal, les trains de marchandise du Canadien National ont recommencé à circuler sur les voies ferrées. Les manifestants ont démantelé le barrage ferroviaire. Selon le Service de police de Longueuil, ça s'est déroulé dans le calme vers 22h00 hier soir. Aucune force n'a été utilisée et il n'y a eu aucune arrestation. Cependant avant de quitter les lieux des militants qui campaient sur place depuis trois jours ont lancé un dernier appel à la solidarité envers les chefs héréditaires Wet'suwet'en, en Colombie-Britannique. 

À tous ceux et celles qui ont a coeur les souveraintés autochtones ancestrales, il faut agir maintenant. Répondez à l'appel des chefs héréditaires, bloquez par tous les moyens ports, ponts, routes et rails. Un manifestant non-identifé

Quelques minutes plus tard, une pelle mécanique a ramassé les derniers vestiges du campement. 

Si tout se déroule comme prévu, le train de banlieue St-Hilaire-Montréal devrait reprendre du service dès lundi matin. À noter que la fin du blocus à Saint-Lambert ne signifie par pour autant la fin de la crise ferroviaire puisque d'autres barrages sont toujours érigés ailleurs au Canada.

Résolution pacifique

Du côté du gouvernement fédéral, le Premier ministre Justin Trudeau demande que les barricades soient levées conformément aux injonctions. Il souhaite toujours une résolution pacifique.

Entretemps, une déléguation de 5 chefs héréditaires Wet'suwet'en est en route vers Kahnawake aujourd'hui pour rencontrer la communauté Mohawk. Le rassemblement devrait avoir lieu vers 10h00 samedi matin. Ni les policiers ni les journalistes n'ont reçu d'invitation.