SONDAGE: Les Canadiens plus dangereux derrière le volant depuis septembre

cellulaire volant

Les Canadiens sont plus dangereux sur les routes depuis septembre, selon un sondage de l'Association canadienne des automobilistes (CAA). La situation est d'autant plus inquiétante alors que l'hiver s'installe et que les conditions routières se dégradent.

 

Un peu plus d'un répondant sur deux, soit 56 %, ont remarqué une augmentation de divers comportements dangereux lors de leurs récents déplacements partout au Canada et donc, au Québec. Au banc des accusés se retrouvent en premier les excès de vitesse (35%), suivi des cas de conduite agressive (32%) et de l'usage du cellulaire au volant (30%).

Le nombre de véhicules sur les routes a grandement diminué depuis mars à cause de la crise. Au Québec, la population fait de plus en plus de télétravail. Les sorties et rassemblements sont limités avec le semi-reconfinement, tout comme les déplacements non essentiels. Les routes plutôt désertes par moment rendraient donc les conducteurs plus téméraires, selon CAA.

« Quelqu'un qui va rouler à des vitesses un peu plus élevées sur l'autoroute en se disant qu'il y a moins de gens autour de lui, que sa vitesse est quand même stable autour par exemple d'une centaine de kilomètres à l'heure, va peut-être être plus téméraire et essayer de prendre son cellulaire pour envoyer un petit message, alors qu'on sait que c'est un comportement très dangereux qui peut mener rapidement à un accident et à des décès. Ce faux sentiment de sécurité d'être seul sur la route, d'être libre sur la route, peut mener à ces comportements dangereux. Aussi, des experts nous ont expliqué que conduire moins peut rapidement faire perdre certains acquis et certains réflexes qu'on a derrière le volant. »

- Nicolas Ryan, porte-parole de CAA-Québec

Le sondage a été mené du 9 au 16 décembre dernier auprès d'un peu plus de 1 500 Canadiens.

CONSEILS POUR SE DÉPLACER EN SÉCURITÉ

Pour être plus sécuritaire et ne pas frustrer les autres quand vous conduisez, CAA suggère de partir d'avance pour ne pas être pressé, de bien déneiger votre véhicule l'hiver et d'allumer vos phares. L'amende pour un igloo mobile peut aller jusqu'à 300 $ plus les frais.

« Ce qui nous inquiète, c'est que malgré toutes les campagnes de sensibilisation menées par nous, par la SAAQ ou d'autres organismes, les comportements semblent continuer à se multiplier. Il faut continuer à passer le message que la sécurité routière, ça n'a pas de prix. Ce qui est inquiétant, c'est que déjà que l'hiver est une saison durant laquelle il y a davantage d'accidents sur les routes, on veut que les gens prennent davantage de précautions. »

- Nicolas Ryan, porte-parole de CAA-Québec

Il est aussi recommandé de programmer son GPS ou sa liste de lecture avant de quitter, pour ne pas avoir à prendre son cellulaire en conduisant.