Tours de télécommunication incendiées; un des accusés libérés pour cause de troubles mentaux

Justin-Philippe Pauley, 29 ans, arrêté en mai dernier pour avoir incendié une série de tours de télécommunication du Grand Montréal avec sa copine a été déclaré non-criminelle responsable pour cause de troubles mentaux au Palais de justice de Saint-Jérôme le mercredi 30 septembre.

L'homme arrêté en mai dernier pour avoir incendié une série de tours de télécommunication du Grand Montréal avec sa copine a été déclaré non-criminelle responsable pour cause de troubles mentaux. 

Les analyses psychiatriques ont démontré que Justin-Philippe Pauley est atteint de trouble de type "persécution". Le prévenu de 29 ans était persuadé qu'il allait être tué s'il ne passait pas à l'acte rapporte le Journal de Montréal ce matin. La Commission d'examen des troubles mentaux devra maintenant décider de son sort. 

Sa conjointe, Jessica Kallas reviendra devant le tribunal en novembre. Le couple a été arrêté en mai dernier après avoir mis le feu à deux autres tours cellulaires situées dans les Laurentides. 

Cette vague d'incendies criminels pourrait être reliée à une théorie conspirationniste voulant que les tours de télécommunications 5G soient à l'origine de plusieurs problèmes de santé, incluant la pandémie de COVID-19. 

Archives/Pascal Marchand/Photographe/Les pompiers sont rapidement intervenus en mai dernier.