TRANSPORTS: Encore moins de place pour l'auto solo à Montréal

Congestion - Istock.com Kichigin

Le plan de décongestion du gouvernement Legault ne prend pas de pause malgré la pandémie. Le ministre des Transports François Bonnardel met les gaz pour favoriser le développement de voies réservées dans le Grand Montréal pour combattre le fléau de la voiture solo.

Il a annoncé ce matin une série d'appels d'offres pour de nombreux projets notamment sur les autoroutes 15, 13, 25, 440, 640 la 132 et l'autoroute 30 sur la Rive-Sud entre autres. D'autres tronçons seront étudiés au besoin. Certains aménagements seront en place dès 2022. La liste complète des autoroutes concernées est disponible ICI.

«L'annonce d'aujourd'hui démontre l'engagement de votre gouvernement à doter les banlieues de la région métropolitaine d'infrastructures de transport collectif intégrées qui permettent une desserte rapide de la population. À terme, le Réseau métropolitain de voies réservées deviendra un élément majeur pour décongestionner la métropole tout en favorisant la mobilité durable.» - François Bonnardel, ministre des Transports

Le ministre espère à long terme inciter les travailleurs à laisser leur deuxième voiture à la maison pour se rendre au travail.

Environ la moitié des transports dans la métropole sont effectués par des citoyens de la banlieue voyageant trop souvent en auto solo. 19 villes du Grand Montréal souhaitent un tel projet depuis plus de 2 ans pour réduire la congestion routière.

D'après des chiffres de 2018, les coûts associés à la congestion routière atteints plus de 4,2 milliards de dollars dans le Grand Montréal.