Un député de la CAQ fait la fête sans respecter les mesures sanitaires

Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup-Témiscouata

Le député caquiste de Rivière-du-Loup-Témiscouata est exclu du caucus de la CAQ jusqu'à nouvel ordre, après une soirée bien arrosée où il n'a pas respecté la distanciation physique.

Denis Tardif a été filmé hier dans une brasserie, possiblement durant un party de bureau. On le voit, visiblement éméché, toucher le bras des personnes assises à sa table, à moins de deux mètres. Il ne portait pas non plus son masque lors de ses déplacements à l'intérieur de l'établissement.

L'élu a profité de la dernière soirée des bars avant le passage de la région du Bas-Saint-Laurent en zone rouge.

M. Tardif admet avoir fait une erreur et affirme que cette soirée n'aurait pas dû avoir lieu.

«Hier soir, j’ai commis une erreur. Je le regrette sincèrement et c’est pour cette raison que j’ai pris la décision de me retirer du caucus de la CAQ. J’aurais dû montrer l’exemple, limiter mes contacts et respecter les règles de distanciation connues, comme le recommandent le gouvernement et la Santé publique. Comme tout le monde et d’autant plus à titre de député, je me dois de respecter les consignes. J’invite d’ailleurs toute la population à continuer à suivre les règles.»

-Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup–Témiscouata

Au cabinet du premier ministre François Legault, on qualifie son geste de gros manque de jugement.

 «Nous prenons la situation très au sérieux. Notre réseau de la santé est extrêmement sous pression et des vies sont en jeu. À un moment particulièrement critique de cette deuxième vague, pendant lequel nous demandons des efforts supplémentaires à toute la population, nous sommes d’avis que nos élus doivent être les premiers à se comporter selon les règles établies. Dans les circonstances, j’ai accepté la demande de M. Tardif de se retirer temporairement de notre caucus.»

-Éric Lefebvre, whip en chef du gouvernement