Un party de 145 personnes interrompu par la police à Outremont

Party

Environ 145 personnes pourraient écoper de près de 5000 $ d'amendes pour avoir participé à un party dans l'ouest de Montréal, le week-end dernier.

La police de Montréal (SPVM) a mis fin à la soirée qui se déroulait dans un débit de boisson clandestin situé sur la rue Durocher, dans Outremont, durant la nuit du 31 octobre au 1er novembre.

Les enquêteurs ont eu vent de ce rassemblement illégal en zone rouge et obtenu un télémandat pour intervenir. La section Moralité du SPVM a mené l'opération avec l'appui d'agents du poste de quartier 35, du groupe Éclipse et du groupe d'intervention Nord.

Le porte-parole du SPVM, Jean-Pierre Brabant, confirme que les fêtards ont tous été identifiés et font l'objet de rapports d'infractions générales. Ils s'exposent à trois amendes de 1546 $ pour avoir contrevenu aux règles sanitaires liées à la COVID-19. 

Ils pourraient également écoper d'une quatrième contravention d'environ 200$ en vertu de la Loi sur les infractions en matière de boissons alcooliques. Le total de la facture maximale, si les quatre constats doivent être payés, frôle les 5000$.

Le dossier est maintenant dans les mains du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) qui décidera des sanctions imposées. 

Plus de 200 fêtards épinglés le même week-end

La veille, les policiers du SPVM avaient interrompu une autre soirée dans un bar clandestin, cette fois dans un entrepôt du quartier Ahuntsic.

Quelque 83 personnes dans la vingtaine ont été identifiées. 

Elles s'exposent aussi à près de 5000$ d'amendes, selon la décision du DPCP.

De l'alcool et des stupéfiants avaient également été saisis sur les lieux.

À lire aussi: La police met fin à un party de 83 étudiants dans un chalet en Outaouais