Une aide juridique pour les mères montréalaises racisées à la Maison bleue


Le projet « Accès aux services juridiques en périnatalité et petite enfance » vise à fournir des ressources, des services et des conseils juridiques aux femmes enceintes racisées et à leur famille vivant en situation de vulnérabilité à Montréal. (Envato Elements | levinajuli)

La Maison bleue obtient l'aide du ministère de la Justice Canada afin de mettre en branle un nouveau projet: «Accès aux services juridiques en périnatalité et petite enfance».

Le ministre de la Justice et procureur général du Canada, David Lametti, a confirmé vendredi lors d'une conférence virtuelle l'octroi de 998 000$ sur quatre ans pour soutenir le projet de La Maison bleue.

«Le racisme et la discrimination systémiques constituent une réalité douloureuse pour les communautés racisées. En accordant du soutien à La Maison bleue, notre gouvernement aide cet organisme à réaliser son importante mission de réduire les inégalités sociales en fournissant du soutien juridique aux femmes enceintes en situation de vulnérabilité. Cet investissement appuiera les efforts que nous déployons afin de lutter contre la discrimination systémique envers les Canadiennes et les Canadiens racisés, et d’améliorer l’accès à la justice et l’équité au sein de notre système de justice», a affirmé David Lametti.

Le projet «Accès aux services juridiques en périnatalité et petite enfance» vise à fournir des ressources, des services et des conseils juridiques aux femmes enceintes racisées et à leur famille vivant en situation de vulnérabilité à Montréal.

L'aide gouvernementale permettra de soutenir La Maison bleue dans la réalisation du projet, notamment dans l'embauche de ressources internes ainsi que dans la création de contenu, d'outils d'informations, d'ateliers et de séances d'information à l'intention des familles.

Le but de ces outils sont de sensibiliser les personnes racisées aux enjeux juridiques auxquels elles pourraient faire face durant la période périnatale et de les informer de leurs droits et options juridiques.

«Nous sommes heureux d’ajouter ce volet à notre offre de services. Pour nous, il s’agissait d’un besoin criant des familles qui viennent à La Maison bleue et qui font, malheureusement, souvent face à de nombreux problèmes juridiques. Avec cet ajout et le soutien financier accordé par le ministère de la Justice Canada, nous serons en mesure de donner à nos familles les outils nécessaires afin qu’elles puissent mieux comprendre leurs affaires juridiques, et ainsi de les aider à prendre les meilleures décisions pour elles et leurs proches. De plus, l’ajout du volet juridique nous permettra de poursuivre notre mission visant à favoriser l’égalité des chances pour tous dès la naissance», d'affirmer Élizabeth Sigouin, avocate et directrice de projet à La Maison bleue.

À lire et à voir égalementEnceinte et demandeuse d'asile: les énormes défis d'une mère

 

La Maison bleue aide les familles au sein desquelles un enfant va naître qui ont besoin d’accompagnement et de soutien en raison d’une situation de vulnérabilité : pauvreté, mauvais traitements, violence, négligence, toxicomanie, précarité du statut d’immigration, problèmes de santé mentale, grossesse à l’adolescence, etc. L’organisme a pour mission de chercher à réduire les inégalités sociales en intervenant auprès des femmes enceintes en situation de vulnérabilité.

L'organisme souligne que près de 90 % de sa clientèle est racisée (immigrants de première et de deuxième génération, minorités visibles, Autochtones).