Usine de traitement des eaux à Lac-à-la-Pêche : des citoyens en colère

263367102_1422649058129856_8935076787748234153_n

Près de deux semaines après l’arrêt de la Station de traitement de l’eau du Lac-à-la-Pêche à Shawinigan, le maire Michel Angers rencontrait aujourd’hui le ministre de l’Environnement, Benoit Charette.

L’infrastructure mise en fonction il y a moins de 2 ans au cout de 40 millions de dollars a depuis contaminé un cours d’eau en raison de bris d’équipement.

Depuis le début du mois, 30 000 Shawiniganais doivent faire bouillir leur eau le temps que le réseau d’aqueduc soit transféré vers d’autres stations.

Les attentes des citoyens envers la Ville sont importantes.

Des voisins de l’usine réclament même la démission du maire Angers.

« C’était son plus beau projet. Donc pour lui c’est très difficile d’avouer qu’il a erré et qu’il a constamment fait des erreurs. C’est pour ça que ce n’est plus l’homme de la situation. » - André Berthiaume, voisin de l’usine.

Avec la collaboration d'Amélie St-Yves et Laurence Pellerin-Patenaude - Journalistes Noovo Info