Vaccination contre la COVID-19: près de 100 000 rendez-vous donnés

Christian Dubé

Près de 100 000 rendez-vous pour la vaccination contre la COVID-19 ont été donnés aujourd'hui, selon un bilan dressé par Québec en fin d'après-midi. Satisfait, le ministre de la Santé Christian Dubé précise que les problèmes rencontrés par la plateforme web et la ligne téléphonique ont été ou sont en voie d'être réglés.

Les accompagnateurs des personnes de 85 ans et plus ont été nombreux à déplorer devoir réserver une place à une journée différente, en raison de leur tranche d'âge. La situation sera régularisée avant demain matin, assure le ministre Dubé.

La trop forte demande a par ailleurs été difficile à assimiler pour la ligne téléphonique, nécessitant des ajustements à la bande passante. Afin de limiter les problèmes, M.Dubé rappelle l'importance de ne pas appeler pour le moment si vous êtes nés après 1936.

«Ce que je demande aux Québécois c'est de continuer à donner un coup de main. Si vous n'avez pas 85 ans (et plus), n'appelez pas tout de suite. On doit avoir un geste de solidarité.» -Christian Dubé, ministre de la Santé

Christian Dubé se réjouit par ailleurs de pouvoir annoncer la confirmation de 300 000 doses du vaccin Moderna d'ici la fin du mois de mars, en plus de 400 000 doses du vaccin Pfizer, et qu'une deuxième dose pourra être administrée dès le 15 mars prochain.

Par ailleurs, le ministre de la Santé Christian Dubé se dit ouvert à un passeport vaccinal numérique.

Il s'agit d'une preuve qu'une personne a été vaccinée contre la COVID-19 pour lui permettre d'aller dans certains lieux publics, par exemple une salle de spectacle, ou encore de voyager.

QUÉBEC MAINTIENT LES ALLÉGEMENTS DE LA RELÂCHE

Les mesures d'allégement, prévues à partir de demain pour permettre aux familles de respirer un peu pendant la semaine de relâche, sont maintenues.

Les cinémas et certaines activités intérieures telles que la natation et le patinage libres, en bulles familiales, pourront donc reprendre. À l'extérieur, huit personnes plutôt que quatre en zone rouge pourront se réunir, alors que le couvre-feu est maintenu partout.

Québec a par ailleurs confirmé ce matin le port du masque de procédure obligatoire chez les élèves du primaire, à partir du 8 mars dans le Grand Montréal et la semaine suivante pour toutes les autres régions en zone rouge.

L'ensemble des enfants de 6 à 12 ans devront porter le couvre-visage en tout temps, même en classe. Seuls les élèves de maternelle 4 et 5 ans sont exemptés. 

La décision a été prise afin de limiter la propagation des variants, dont 772 cas sont présumés, en hausse de 170 depuis hier.

C'est mardi prochain que le gouvernement annoncera sa décision pour les mesures qui seront en vigueur au retour de la semaine de relâche.

«S'il vous plait, suivez les consignes parce que quand on voit les risques associés à la semaine de relâche et les risques associés aux variants, je ne voudrais pas qu'on aille besoin de reculer dans les prochaines semaines. Je pense que c'est important qu'on sorte de la semaine de relâche de la bonne façon.» -Christian Dubé, ministre de la Santé

(Avec la collaboration de Marie-Pier Boucher, journaliste Bell Média Montréal)