Vaccination : Hyundai demande des explications à Guillaume Lemay-Thivierge

guillaume.1

Guillaume Lemay-Thivierge pourrait perdre gros pour son refus de se faire vacciner contre la COVID-19 comme plusieurs experts en santé à travers le monde le recommandent. Hyundai Canada l’a contacté ces dernières heures pour clarifier sa position sur ce sujet qui divise plusieurs Québécoises et Québécois.

Ce matin, le quotidien LaPresse rapportait que l’acteur et animateur de 45 ans avait perdu un important contrat pour réaliser des épisodes de District 31 parce qu’il refuse de recevoir les deux injections.  Guillaume Lemay-Thivierge parlerait ouvertement de ses convictions, allant jusqu’à qualifier les mesures sanitaires de « lavage de cerveau ».

Questionné à savoir si le comédien pouvait demeurer porte-parole du constructeur automobile dans ces circonstances, Hyundai Canada a répondu ceci à Noovo Info :

« En tant qu'entreprise, Hyundai Canada accorde une grande importance à la sécurité de ses employés, clients et partenaires avec lesquels nous travaillons. Au cours des 18 derniers mois, cet engagement a consisté à suivre les conseils de santé publique dans tous les aspects de l'entreprise, y compris chez nos concessionnaires, dans notre chaîne d'approvisionnement et notre siège social, et ceci de la distanciation physique au suivi des contacts, en passant par la vaccination. Nous sommes en désaccord avec les commentaires attribués à Guillaume Lemay-Thivierge tels que rapportés dans La Presse et nous l'avons contacté directement pour clarifier sa position » - Jennifer McCarthy – Directrice national, RP – Hyundai Canada

Le constructeur automobile ne précise pas si l'entente tient toujours. Le comédien est porte-parole de Hyundai au Québec depuis plus de 10 ans.

Guillaume Lemay-Thivierge réagit 

Devant l'ampleur des réactions provoquées par les informations rapportées par LaPresse, le comédien a finalement réagi en fin de soirée, par voie de communiqué envoyé par une firme de communications. 

Il estime que cette information personnelle n'aurait jamais dû se retrouver sur la place publique. Il continue de se renseigner sur les vaccins et assure que protéger les autres demeure une priorité. 

« À la suite d’un article paru aujourd’hui, il est important pour moi de rectifier les faits. À ce jour, je n’ai jamais partagé ou pris position dans les médias au sujet de mon statut vaccinal ou sur celui de quiconque. Il s’agit d’ailleurs d’une information personnelle et confidentielle qui n’aurait jamais dû se retrouver sur la place publique.

Il est un devoir pour moi de respecter l’ensemble des mesures exigées et émises par la Santé publique, et ce depuis le début la crise sanitaire.

En date de ce jour, je continue à me renseigner sur les vaccins et les effets de ceux-ci. Ma réflexion à ce sujet est sérieuse et elle est alimentée par la soif du savoir. J’avais l’intention d’être adéquatement protégé par l’obtention d’un vaccin avec lequel je me sentais confortable et dont la disponibilité était initialement prévue en septembre. L’homologation de ce vaccin a été reportée mais mon intention de me protéger et de protéger les autres demeure une priorité.

Mon cheminement de réflexion n’est pas étranger à mon processus décisionnel et à mon besoin d’y aller à mon rythme et ce, dans toutes les sphères de ma vie. Cette démarche est personnelle et je respecterai toujours celle des autres.

Cette situation a pris des proportions démesurées et dans les circonstances je n’émettrai aucun autre commentaire». - Guillaume Lemay-Thivierge 

AUSSI À VOIR SUR LE SUJET : Un expert en relations publiques et gestion de crise explique les conséquences de cette affaire sur l'image du comédien - Noovo Info