VIA Rail annule ses trains partout au pays en raison des manifestations

VIA Rail train

VIA Rail a annoncé qu'il annule tous ses trains d'un bout à l'autre du Canada jusqu'à nouvel ordre. La nouvelle est tombée peu avant 17h jeudi, alors que le CN a aussi commencé à suspendre ses services graduellement en raison des blocages.

 

C'est un nouvel impact des manifestations autochtones, qui bloquent les voies verrées à plusieurs endroits du pays pour réclamer l'abandon d'un projet de gazoduc en Colombie-Britannique. Certains barrages sont en place depuis une semaine déjà.

VIA Rail n'a pas eu d'autre choix que d'annoncer une suspension complète de ses services, alors que les trains Montréal-Toronto et Toronto-Ottawa étaient déjà annulés jusqu'à vendredi soir. Le CN est propriétaire des rails et doit emprunter ses voies pour effectuer ses propres livraisons, ayant déjà dû suspendre graduellement son propre service dans l'est du Canada jusqu'à la fin des blocages. Cela comprend aussi l'arrêt des trains transcontinentaux sur le réseau et pourrait malheureusement mener à des mises à pied temporaires au sein du personnel opérationnel de ce secteur. 

Le CN déplore ces protestations, alors qu'elles ont de grands impacts sur l'économie canadienne et les usagers du transport collectif, et surtout aucun lien avec ses activités.

« Avec plus de 400 trains annulés depuis la semaine dernière et de nouvelles manifestations qui ont eu lieu à des endroits stratégiques sur notre voie principale, nous avons décidé qu’une interruption progressive de nos opérations dans l’est du Canada était l’approche responsable à prendre pour la sécurité de nos employés et des manifestants. »

- Jean-Jacques Ruest, président-directeur général du CN (par voie de communiqué)

Avec l'obtention d'injonctions des tribunaux, le CN a mis fin au blocage illégal au Manitoba et celui en Colombie-Britannique est sur le point de se terminer, mais d'autres demeurent, notamment à Kahnawake, protestation qui entraine la suspension de la ligne 4 Candiac du train de banlieue d'Exo, entre la Montérégie et le centre-ville de Montréal. Les injonctions ne sont pas respectées du côté de l'Ontario, où les manifestants les ignorent.

Les voyages annulés par VIA Rail seront remboursés au complet d'ici 15 jours et vous n'avez rien à faire, ce sera traité automatiquement.

Rencontres en vue

Entre temps, le ministre fédéral des Services aux autochtones et le premier ministre de la Colombie-Britannique tentent d'organiser des rencontres avec les communautés dans l'espoir de mettre un terme aux manifestations. Le premier ministre Justin Trudeau, en visite au Sénégal, avait appelé hier à un règlement rapide, mais de façon paisible

Un comité de coordination a été créé hier entre Ottawa et Québec pour tenter de dénouer l'impasse. L'Ontario pourrait s'y joindre. De son côté, le premier ministre du Québec, François Legault, s'est dit très préoccupé par la situation et souhaite que Justin Trudeau s'en occupe en priorité. L'opposition à Ottawa presse aussi le gouvernement d'agir et de condamner ces barrages.