VIDÉO: 250 personnes jouent au bingo en pleine pandémie

Bingo communautaire HR

Tandis que des milliers de Québécois s'enfermaient à la maison pour le long week-end de l'Action de grâce en raison de la pandémie de COVID-19, il y avait de l'action à revendre à la salle de Bingo communautaire de Saint-Jean-sur-Richelieu. 250 personnes étaient réunies sur place, vendredi, pour tenter de remporter un prix de plus de 100 000 $.

Plusieurs joueurs ne respectaient pas la distanciation sociale d'après ce que nous avons constaté sur place. Le règlement permet aux gens de retirer leur masque une fois assis à la table. L'organisation affirme que l'espace entre les tables est suffisant pour garder 2 mètres de distance entre les joueurs.

« Quand vous jouez au bingo, les gens ne bougent pas. Ils restent sur place et ne parlent pas entre eux autres. Il n'y a pas de contact entre les gens. » - Christian Haché, président du conseil d'administration du Bingo communautaire HR

DES JOUEURS VIENNENT DE PARTOUT

L'évènement était si populaire que l'organisation a décidé de fermer ses portes aux nouveaux visiteurs un peu après 18h. 250 personnes se trouvaient à l'intérieur. La salle de 14 000 pieds carrés peut en contenir environ 500. Pour la plupart, les joueurs étaient des personnes âgées donc plus à risque d'avoir des séquelles importantes si elles attrapent le coronavirus. C'est un citoyen inquiet qui a averti Bell Média de la situation. 

« On a refusé catégoriquement tous les gens de Brossard, Montréal, Chambly et Longueuil (en zone rouge). Il y a beaucoup de gens qui ont été mécontents qu'on les refuse. On a eu quelques menaces sur Facebook en disant qu'on n’avait pas le droit de refuser les gens. » - Christian Haché, président du conseil d'administration du Bingo communautaire HR

L'évènement de type "réseau" réunissait 11 salles de jeux de partout au Québec ce qui explique le grand prix d'une valeur d'un peu plus de 100 000$. Aucune salle de jeux n'était située en zone rouge.

Benoit Chevalier, journaliste Bell Média Montréal

LE MINISTÈRE DE LA SANTÉ EST CONTRE

Cette activité n'aurait jamais dû avoir lieu selon Marie-Hélène Émond, porte-parole au ministère de la Santé. « En zone orange, la réglementation prévoit que toutes les activités organisées dans un lieu public (intérieur et extérieur) doivent se limiter à un maximum de 25 personnes. Donc, les événements sportifs sont limités à 25 personnes, y compris le bingo. » 

Dans les cas où la distanciation sociale serait impossible, le couvre-visage doit être porté. 

Le Bingo communautaire HR voit les choses autrement. Selon lui, l'établissement licencié doit plutôt être considéré comme une maison de jeux. Des patrouilleurs de la police de Saint-Jean-sur-Richelieu sont passés sur place, vendredi, sans intervenir.

« Il y a un quiproquo. La Sécurité publique nous considère comme une maison de jeux, donc on a droit à 250 personnes. La Santé publique parlait plus d'un regroupement dans une salle communautaire. Il faudrait qu'ils s'entendent entre eux » explique M. Haché.

Pourtant, rien dans le décret ministériel du 30 septembre ne permet de croire que le bingo était en droit de tenir un tel rassemblement selon Mme Émond. Dans un échange de courriel, la porte-parole recommande "aux personnes ayant participé à cet évènement de surveiller leurs symptômes au courant des prochains jours."

Nos images de l'évènement préoccupent aussi grandement la directrice de Santé publique de la Montérégie, la Dre Julie Loslier. Il n'y  a cependant pas lieu de procéder à un dépistage massif selon elle. 

Malgré notre reportage, 170 personnes étaient présentes pour les activités du bingo mercredi. La police a fermé l'endroit en accord avec la direction hier soir. Aucune contravention n'a été remise. D'ailleurs, l'ensemble de la Montérégie passera officiellement en zone rouge vendredi, rendant impossibles les activités de bingo.

Tous les profits de la salle de jeux de Saint-Jean-sur-Richelieu sont remis à des organismes communautaires de la région.