VIDÉO : Laval a perdu la trace de son phoque

Les plaisanciers de la marina Bo-Bi-No de Laval ont eu droit à un spectacle rare et inusité ce mardi alors qu'un jeune phoque barbu nageait dans la Rivière des Mille-Îles. 

Le mammifère marin s'est même hissé sur un des quais de la marina, sous les yeux extasiés de plaisanciers. C'est plutôt rare qu'un phoque barbu se rende si loin dans le fleuve Saint-Laurent. Il vit généralement dans l'Arctique et le long du littoral du Labrador, au sud de la partie nord de Terre-Neuve. 

Un phoque barbu a été vu dans la rivière Saint-Maurice à Trois-Rivières en Mauricie en 2013, mais très rarement, sinon jamais dans la région de Montréal. 

"'C'est une espèce dont certains individus sont assez voyageurs, ils vont explorer d'autres territoires. On en a déjà vu en France, en Allemagne et dans le Sud des États-Unis" -  Marie-Ève Mueller, Urgences Mammifères marins 

Son dernier signalement a été enregistré hier soir. Il a disparu des radars depuis.

NE L'APPROCHEZ PAS ! 

Il est fortement déconseillé d'approcher l'animal sauvage qui est fort et qui a souvent un comportement inattendu. Des affiches ont été distribuées à la marina pour prévenir les plaisanciers. Il faut demeurer à 50 mètres et surtout ne pas le nourrir et ne pas le harceler, sous peine d'amendes salées. 

"C'est important de ne pas l'approcher, car ça nuit à ses chances de repartir par lui-même. Les phoques peuvent transmettre des maladies aux humains et aux animaux domestiques. Une autre bonne raison de garder ses distances"  

Le réseau Urgence Mammifères Marins invite la population a signalé la présence de l'animal par téléphone au 1 877 722-5346 

Au besoin l'animal pourrait être déplacé, mais c'est le dernier scénario envisagé, car il y a des risques pour l'animal et les personnes mandatées pour le capturer. Le phoque barbu adulte mesure entre 2,1 m et 2,7 m et pèse de 200 à 430 kg. Son espérance de vie est de 25 ans. Il se nourrit généralement de calmars, crabes et petites quantités de poissons.

Plusieurs espèces de phoques sont présents dans le fleuve Saint-Laurent, incluant le phoque gris, le phoque commun, le phoque du Groenland et le phoque à capuchon.

LA BIODIVERSITÉ DU FLEUVE SAINT-LAURENT 

C'est un printemps/été hors de l'ordinaire dans le Grand Montréal. Le mois dernier une baleine à bosse a été observée dans le Vieux-Montréal. Elle a fait le bonheur des photographes jusqu'à ce qu'elle soit découverte sans vie à Varennes en Montérégie. Une nécropsie a été réalisée pour déterminer la cause du décès qui pourrait avoir été causé par une collision. Le rapport des biologistes de la Faculté vétérinaire de Saint-Hyacinthe est attendu dans les prochains mois. 

Écoutez l'entrevue réalisée avec Marie-Ève Muller, d'Urgences Mammifères marins