VIDÉO : Une tour de téléphonie cellulaire faussement associée au 5G est incendiée à Laval

Une tour de téléphonie cellulaire a été incendiée la nuit dernière Laval, un crime qui pourrait être relié à une théorie du complot liant le déploiement de la 5G et l’épidémie de coronavirus. 

La structure située à l'arrière de la Plaza Laval Élysée du boulevard Samson dans le quartier Chomedey a été incendiée vers 2h ce matin. Le feu s'est propagé à l'ensemble de la structure, comme le démontrent les images captées par un témoin de la scène.

"Je rentrais à la maison après avoir fermé le restaurant lorsque j'ai vu la tour en feu. Les policiers sont arrivés rapidement sur place. Je n'ai pas eu à les appeler". Pantelis Agelakos, co-propriétaire du restaurant Publiks Burger Bar

 

"Des policiers patrouillaient dans le secteur lorsqu'ils ont vu de la fumée dans la tour" - Stéphanie Beshara, porte-parole du Service de police de Laval 

Une vingtaine de résidents ont été évacués par crainte que la tour appartenant à Rogers ne s'effondre. La compagnie torontoise nie que la tour soit une 5G, comme plusieurs sources l'ont rapporté. Le service de télécommunications n'est pas affecté assure Rogers. 

"La sécurité de nos équipes, de nos clients et des communautés est de la plus haute importance pour nous et nous sommes heureux que personne n'ait été blessé. Nous travaillons avec les autorités locales dans le cadre de leurs enquêtes". - Caroline Phémius
Chef des affaires publiques Rogers, Québec ​

La tour est aussi utilisée par Telus qui précise qu'aucun équipement 5G n'était utilisé sur ce site. L'entreprise de télécommunications déplore que ce type de crime soit commis au Canada et ailleurs dans le monde, et ce, en pleine pandémie, alors que les services d'urgence doivent coordonner leurs efforts pour sauver des vies. 

"Lorsque des infrastructures de communications vitales sont détruites par des actes criminels, des vies peuvent être mises en danger puisque ces actes pourraient empêcher les citoyens d’effectuer des appels au 911. Durant la crise de la COVID-19, nos réseaux sont plus importants que jamais" - François Gaboury, Relations médias Telus 

Une tour cellulaire 5G a été incendiée la nuit dernière Laval. La structure était située à l'arrière de la Plaza Laval Élysée du boulevard Samson, dans le quartier Chomedey.

CTV Montréal/Un large périmètre de sécurité a été érigé autour de l'antenne endommagée par le feu à Laval. 

Une première au Québec 

Il s'agit du premier incendie du genre au Québe, alors que ce type de crimes se multiplie ailleurs sur la planète. D'après un décompte effectué par le quotidien français LeMonde, au moins 70 antennes ont été endommagées ou détruites à travers le monde, notamment aux États-Unis, en Angleterre, en Irlande du Nord, aux Pays-Bas et en Nouvelle-Zélande. À lire ici !  Il existe même des groupes Facebook appelant à agir contre ces antennes faussement associées à la pandémie de COVID-19. 

Toutes les études menées jusqu'à maintenant n'ont démontré d'effets indésirables sur la santé humaine causés par l'exposition aux technologies sans fil note l'Organisation mondiale de la santé dans un article paru plus tôt cette semaine. À lire ici ! (en anglais) 

En milieu d'après-midi, la police de Laval confirmait qu'il n'y avait toujours pas d'arrestation dans ce dossier. La cause de l'incendie est sous enquête. Les images captées par les caméras de surveillance des commerces voisins seront notamment analysées dans l'espoir d'identifier un ou des suspects.