VIDÉOS : Saccage et vols à Montréal lors d'une manifestation contre le racisme

La manifestation contre le racisme et la brutalité policière a tourné au saccage et au vol à Montréal, hier soir. 11 individus ont été arrêtés par le SPVM.

Parmi les suspects arrêtés, 9 seront accusés d'introduction par effraction, un d'agression armée et un autre sera accusé de méfait. L'enquête est par contre loin d'être terminée pour le SPVM qui recherche encore d'autres suspects. Les images captées par les caméras de surveillance seront utilisées pour les identifier. 

70 événements de méfaits ont été rapportés jusqu'à maintenant. Le magasin Steve's Music de la rue Sainte-Catherine fait partie des commerces qui ont été pillés et vandalisés au centre-ville.

Des casseurs ont utilisé des matériaux de construction et des cônes orange pour semer la destruction. Des projectiles ont aussi été lancés en direction d'un camion du Service des incendies de Montréal qui devait intervenir sur place.

Les premiers actes de vandalisme ont débuté dès l'arrivée de la noirceur. Les individus qui ont participé au saccage sont connus des services de police.

Ensemble Montréal dépose à nouveau une motion sur les caméras portatives

L'opposition à l'Hôtel de Ville de Montréal revient à la charge pour demander que les policiers du SPVM soient munis de caméras portatives.

La mort d'un Afro-Américain de 46 ans aux mains d'un policier lundi dernier à Minneapolis donne des munitions à Ensemble Montréal pour déposer à nouveau une motion ce soir.

La mairesse Valérie Plante avait rejeté le projet l'an dernier, notamment en raison des coûts trop élevés.

Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Montréal-Nord et Pierrefonds-Roxboro déposeront cette motion.

C'est pour envoyer un signal fort à l'administration (Plante) que le statu quo est inacceptable. [...] On pense qu'avec tous les Tweet de la mairesse qui veut changer les choses, c'est une opportunité pour elle de changer son fusil d'épaule, de tirer une leçon et de faire la chose qui est dans le meilleur intérêt des Montréalais. [...] Le fait qu'il y avait une vidéo qui démontrait ce qui est arrivé, ça démontre la puissance d'avoir un enregistrement. Le fait que ça va être sur le policier, ça va protéger tout le monde.

-Lionel Perez, chef de l'opposition officielle de la Ville de Montréal

Les caméras ont été portées par 78 patrouilleurs de mai 2016 à avril 2017. Un sondage postprojet pilote avait révélé que les citoyens étaient généralement plus satisfaits du service des policiers munis de caméras portatives.

10 000 marcheurs au centre-ville

La marche contre le racisme et la brutalité policière avait pourtant commencé pacifiquement, en fin d'après-midi, devant le poste du SPVM de la rue St-Urbain. 

Environ 10 000 manifestants ont participé à l'évènement pour rendre hommage à George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans mort lors de son arrestation à Minneapolis dans le Minnesota le 25 mai. Vous pouvez visionner le reportage complet de nos collègues de CTV News ICI.

Des démonstrations similaires se sont déroulées dans plusieurs grandes villes américaines, dont certaines ont été marquées par la violence. Plus de 4 000 Américains ont été arrêtés en raison des émeutes qui s'enchaînent soir après soir depuis la semaine dernière. Environ 40 villes dans 20 États doivent maintenant se soumettre à un couvre-feu. 

Derek Chauvin, le policier qui aurait causé la mort de George Floyd, a été transféré dans une prison à sécurité maximale en fin de semaine pour sa sécurité. Il aurait fait l'objet de menaces. Il devait également comparaître devant les tribunaux aujourd'hui pour meurtre au troisième degré et homicide involontaire, mais la séance a été repoussée la semaine prochaine. 

Le chef de police de Minneapolis, Medario Arrondondo, s'est excusé en direct à CNN auprès des membres de la famille de George Floyd. Il pense que les 3 autres policiers impliqués dans l'arrestation sont complice puisqu'ils ne sont pas intervenus au moment du drame.

Ils ont été congédiés par le service de police, mais on ne sait pas encore s'ils seront accusés en Cour criminelle. 

(Avec la collaboration de Marie-Pier Boucher, journaliste Bell Média Montral et d'Élizabeth Zogalis, journaliste CJAD News 800)

 

La mort de George Floyd est une tragédie d’une tristesse sans nom. Ça nous rappelle que le racisme est un mal qui existe...

Publié par François Legault sur Dimanche 31 mai 2020